Le télescope James Webb se protège lentement du soleil
Publié

AstrophysiqueLe télescope James Webb se protège lentement du soleil

Le vaisseau spatial a débuté, avec succès, le déploiement de son gigantesque pare-soleil, étape délicate qui devrait se terminer dimanche ou lundi.

par
Michel Pralong
Le télescope a déployé ses deux palettes sur lesquelles va s’étirer son pare-soleil.

Le télescope a déployé ses deux palettes sur lesquelles va s’étirer son pare-soleil.

NASA

Tout se passe bien pour l’instant pour le télescope spatial James Webb. Quatre jours après son lancement, il a déployé avec succès ses palettes avant et arrière, qui accueilleront son pare-soleil géant. Le mouvement réel pour abaisser la palette avant n’a pris que 20 minutes et 18 minutes pour l’arrière. Mais l’entier du processus a duré plusieurs heures, en raison des nombreuses procédures requises.

«Il s’agit notamment de surveiller de près les températures structurelles, de manœuvrer le télescope par rapport au soleil pour fournir des températures optimales, d’allumer les radiateurs pour réchauffer les composants clés, d’activer les mécanismes de libération, de configurer l’électronique et le logiciel et enfin de verrouiller les palettes en place», écrit la NASA.

Le télescope James Webb commence donc à ressembler à ce dont il aura l’air lorsque tous ses mécanismes seront entièrement déployés. Alors qu’il se trouve à plus de 540 000 km de la Terre, ayant parcouru près de 40% de son parcours jusqu’à sa mise en orbite, il va dès demain déployer sa tour, qui s’étendra sur 2 mètres. Puis un volet arrière se dépliera, servant à compenser la pression solaire qui frappe le pare-soleil. Il permettra également de minimiser la consommation de carburant durant la mission.

Vendredi, ce sera le pare-soleil lui-même qui sera déployé, avant d’être tendu, opération qui devrait se terminer dimanche ou lundi. Les températures du côté soleil/chaud du pare-soleil atteindront alors un maximum d’environ 383K (110 °C) et du côté miroir/instruments froid du pare-soleil, un minimum d’environ 36K ou environ (-237 °C).

Le miroir secondaire se mettra ensuite en place ainsi que les derniers éléments du télescope, qui devrait être totalement déployé 13 jours après son lancement. Et un mois après avoir quitté la Terre, il atteindra son orbite à 1,5 million de kilomètres de nous.

Votre opinion

5 commentaires