Tennis: «Le tennis peut être un sport méchant et brutal»
Publié

Tennis«Le tennis peut être un sport méchant et brutal»

Jeune retraitée, Martina Hingis a évoqué les perspectives d'avenir pour Roger Federer en Grand Chelem.

par
Sport-Center
Martina Hingis.

Martina Hingis.

Keystone

Privé de titre en Grand Chelem en 2019, Roger Federer court toujours après son 21e sacre «Majeur» depuis près de deux ans et sa victoire à Melbourne lors de l'Open d'Australie 2018. Au crépuscule de sa carrière, le Bâlois de 38 ans - il les a fêtés le 8 août dernier - aura-t-il une nouvelle chance en 2020 d'ajouter une ligne supplémentaire à son incroyable palmarès? Interrogée par Metro ce week-end, Martina Hingis y croit.

«Je pense qu'il est encore l'un des favoris, surtout à Wimbledon», estime la jeune retraitée des courts, qui, à 39 ans, a donné naissance à une fille au mois de mars dernier. «C'est incroyable de le voir encore évoluer à ce niveau. Son efficacité et son expérience sont telles qu'il connait son corps et sa routine. Le tennis est tellement important pour lui et il veut battre tous ces records», a-t-elle poursuivi.

Passé à un point de la victoire à Wimbledon, Roger Federer n'avait jamais été aussi proche de battre Rafael Nadal et Djokovic pour la première fois dans le même Grand Chelem. «Il doit encore y penser probablement par moments. (...) Peut-être que quelqu'un d'autre, sous la pression, aurait raté ce passing gagnant, mais pas lui (ndlr: Djokovic). Le tennis est un sport qui peut être très méchant et brutal.»

Vainqueur du Serbe pour la première fois depuis 2015 au Masters de Londres le mois dernier, «RF» s'est fait un bien fou à la tête. Et ce n'est pas sa réaction et celle de son clan après avoir triomphé de «Nole» qui nous feront écrire le contraire. «Maintenant, il a en quelque sorte eu sa revanche, il sait qu'il peut toujours le battre. Parfois, cela peut aider mentalement.»

J.Sa.

Votre opinion