Actualisé 11.02.2019 à 12:21

Le tigre saute sur sa promise et la massacre

Londres

Au zoo de Regent's Park, le mâle introduit dans l'enclos de la femelle pour perpétuer l'espèce l'a immédiatement attaquée.

par
Michel Pralong
Melati, la femelle, photographiée ici en 2013 alors qu'elle avait un nouvel enclos, n'a pas survécu à ses blessures.

Melati, la femelle, photographiée ici en 2013 alors qu'elle avait un nouvel enclos, n'a pas survécu à ses blessures.

AFP

C'est pour préserver l'espèce des tigres de Sumatra qu'Asim, un mâle de 7 ans, a été prêté par un parc danois au zoo de Londres. À son arrivée, la direction de l'établissement de Regent's Park l'a décrit comme «un beau félin confiant, connu pour être très affectueux avec les femmes de sa vie. Nous espérons qu'il sera le compagnon idéal de notre belle Melati». La tigresse de 10 ans qui vit depuis longtemps dans le zoo britannique a déjà élevé cinq petits avec un autre mâle et l'espoir était grand qu'elle en fasse un sixième avec son nouveau compagnon.

Les deux félins se sont d'abord côtoyés dans des enclos séparés, le mâle courtisant la femelle à distance, s'habituant à elle et à son odeur. Après 10 jours de ce manège, les gardiens ont estimé que le temps était venu de les réunir et, vendredi dernier, ils ont introduit Asim dans l'enclos de Melati. Le mâle a aussitôt attaqué la femelle et l'a tuée, lui étant légèrement blessé. Les gardiens sont très vite intervenus, tirant des fusées éclairantes pour éloigner Asim. Ils ont réussi à l'emmener dans un autre enclos puis se sont précipités vers la femelle, mais il était trop tard. Le zoo a donc dû se résoudre à annoncer la triste nouvelle, précisant que tout le personnel avait le «cœur brisé» par cet événement.

Sur les médias sociaux, plusieurs personnes se demandent si ce drame n'aurait pu être évité, en utilisant par exemple l'insémination artificielle plutôt que de risquer de telles rencontres. Mais le zoo a assuré avoir pris le maximum de précautions et que, selon ses experts, le moment de leur réunion avait été jugé propice. Quant au programme d'insémination artificielle, il a déjà été utilisé avec des tigres de Sumatra, mais avec de moins bons résultats que la procréation naturelle. Il ne reste environ que 400 tigres de Sumatra en liberté dans le monde.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!