Actualisé 29.10.2018 à 21:55

Attaque de PittsburghLe tireur a comparu dans un fauteuil roulant

L'auteur présumé de l'attaque d'une synagogue de Pittsburgh a été présenté lundi à un tribunal qui a ordonné son placement en détention.

Alors que les proches des victimes se recueillent sur les lieux de la fusillade, c'est l'heure du procès de l'auteur présumé de l'attaque.

Alors que les proches des victimes se recueillent sur les lieux de la fusillade, c'est l'heure du procès de l'auteur présumé de l'attaque.

Keystone

L'homme accusé du meurtre de onze personnes samedi dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie, a reconnu les faits lundi. Un juge l'a placé en détention sans possibilité de libération sous caution.

Robert Bowers, 46 ans, doit répondre de 29 chefs d'inculpation, dont violence par armes à feu, violation des droits civiques et crime de haine. Plusieurs de ces accusations sont passibles de la peine de mort. M. Bowers, qui a été blessé dans une fusillade avec la police lors de son arrestation, a quitté l'Allegheny General Hospital lundi matin, quelques heures avant d'être présenté au juge.

Menotté sur un fauteuil roulant, il est resté silencieux et inexpressif pendant sa comparution mais a reconnu les faits.

Un avocat commis d'office va lui être attribué. La prochaine audience est prévue jeudi. Samedi matin, Bowers a fait irruption à l'intérieur de la synagogue Tree of Life à Squirrel Hill en criant «tous les juifs doivent mourir» et a ouvert le feu sur les fidèles. Selon le dossier remis à la justice par le FBI, trois armes de poing et un fusil AR-15 ont été retrouvés sur les lieux. M. Bowers, selon le dossier, aurait dit à un policier: «Ils commettent un génocide contre mon peuple (...), je veux juste tuer des juifs.»

Donald Trump présent mardi

L'échange de tirs entre l'agresseur et la police a débuté devant la synagogue, alors que M. Bowers tentait de fuir. Le tireur est retourné à l'intérieur du bâtiment, suivi par les policiers qui l'ont atteint de plusieurs balles, le blessant grièvement. Six autres personnes ont également été blessées, dont quatre policiers. Deux de ces blessés sont toujours dans un état critique.

M. Bowers a publié de nombreux articles antisémites sur internet, dont le dernier a été diffusé samedi matin. Il y reprochait au président Donald Trump de ne pas avoir fait le nécessaire pour empêcher les juifs de «contaminer» les Etats-Unis. La Maison blanche a annoncé lundi que Donald Trump se rendrait mardi en Pennsylvanie en compagnie de son épouse, Melania, pour se recueillir avec la communauté juive de Pittsburgh.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!