Enquête: Le tireur du Thalys écoutait des chants djihadistes
Publié

EnquêteLe tireur du Thalys écoutait des chants djihadistes

Ayoub El Khazzani, l'auteur de l'attentat déjoué contre le Thalys, a consulté une vidéo de chants djihadistes sur son téléphone portable vendredi avant de monter à bord du train.

1 / 25
Le djihadiste marocain a déclaré à un juge d'instruction français qu'il «comptait s'en prendre à des Américains» lorsqu'il a attaqué un train reliant Amsterdam à Paris, en août 2015. (15 décembre 216).

Le djihadiste marocain a déclaré à un juge d'instruction français qu'il «comptait s'en prendre à des Américains» lorsqu'il a attaqué un train reliant Amsterdam à Paris, en août 2015. (15 décembre 216).

Keystone
L'un des trois héros américains du Thalys, Spencer Stone, a été poignardé à plusieurs reprises à Sacramento (jeudi 8 octobre 2015).

L'un des trois héros américains du Thalys, Spencer Stone, a été poignardé à plusieurs reprises à Sacramento (jeudi 8 octobre 2015).

Keystone
Les trois Américains qui ont neutralisé le mois dernier un homme armé dans un train Thalys qui assurait la liaison entre Amsterdam et Paris ont été reçu à la Maison blanche (17 septembre 2015)

Les trois Américains qui ont neutralisé le mois dernier un homme armé dans un train Thalys qui assurait la liaison entre Amsterdam et Paris ont été reçu à la Maison blanche (17 septembre 2015)

AFP

«Il a regardé cette vidéo entre le moment où il acheté son billet et l'instant où il est entré dans le train», quelques heures plus tard, a précisé cette source, confirmant une information de la radio «France Info».

Ayoub El Khazzani, soupçonné d'avoir voulu commettre un carnage, avait été maîtrisé par des passagers alors qu'il sortait des toilettes armé d'un fusil d'assaut kalachnikov et en possession de neuf chargeurs, d'un pistolet Luger et d'un cutter.

Bientôt déféré

Il a entamé mardi sa quatrième journée de garde à vue et devrait être déféré dans la soirée pour être présenté à la justice. Lors de ses premières auditions il avait réfuté, face aux enquêteurs, tout acte terroriste, assurant avoir eu l'intention de détrousser les voyageurs.

Deux téléphones portables avaient été trouvés en sa possession, mais selon cette source, le suspect n'en possédait en fait qu'un seul, activé le matin même de l'attaque. Le deuxième téléphone, qui lui avait initialement été attribué, appartiendrait «très probablement à un passager», a-t-elle ajouté.

(AFP)

Votre opinion