Football - Servette-Chênois doit patienter avant le titre
Actualisé

FootballServette-Chênois doit patienter avant le titre

Les Genevoises, qui l’ont emporté 4-0 à Lugano, devront attendre pour célébrer le titre de championnes de Suisse. La faute à Zurich qui s’est imposé 6-2 contre YB.

par
Valentin Schnorhk
(Lugano)
Les Servettiennes sont à bout touchant.

Les Servettiennes sont à bout touchant.

Eric Lafargue

Servette-Chênois n’est plus loin du tout de son premier titre de champion de Suisse. Les Genevoises y sont même à bout touchant, après leur succès 4-0 à Lugano samedi. Elles devront toutefois attendre mercredi - au plus tôt - et la réception de Young Boys à la Praille.

Reste qu’avec au moins sept points d’avance à trois journées de la fin de la saison, plus rien ne peut vraiment stopper les joueuses d’Eric Séverac. Ces dernières ont évité le piège au Tessin. Face à la lanterne rouge de la Women’s Super League, les Grenat se sont fait un petit peu peur en début de match, Gaëlle Thalmann devant intervenir après moins de cinq minutes, contraignant Séverac à demander à ses joueurs de se réveiller. L’unique frayeur d’une partie maîtrisée.

A la 9e minute, les Servettiennes prenaient en effet déjà l’avantage, lorsque Alyssa Lagonia reprenait parfaitement un centre en retrait de Maëva Sarrasin. Dix minutes plus tard, c’était au tour de de la capitaine genevoise de trouver la faille.

Les jeux étaient faits, Servette-Chênois n’accélérant jamais vraiment pour enfoncer le clou. Des banderilles, quelques occasions chaudes, et même deux buts, par Marta Peiro et Natalia Padilla dans les vingt dernières minutes.

Largement suffisant pour ramener trois points qui ne suffisent toutefois pas encore à sabrer le champagne. La victoire 6-2 de Zurich contre YB samedi après-midi contraint les Genevoises à patienter encore un petit peu. La Praille sera un bien plus beau écrin pour conclure que le terrain annexe du Cornaredo.

Votre opinion