Hockey sur glace - Le Top 50 des meilleurs hockeyeurs de National League

Publié

Hockey sur glaceLe Top 50 des meilleurs hockeyeurs de National League

«Le Matin» a établi le classement des meilleurs joueurs et gardiens du pays. Ce lundi, nous dévoilons les hockeyeurs classés de la 41e à la 50e place. Mardi, place aux rangs 31 à 40.

par
Cyrill Pasche
De lundi à vendredi, «Le Matin» dévoile son Top 50 des meilleurs joueurs et gardiens de National League.

De lundi à vendredi, «Le Matin» dévoile son Top 50 des meilleurs joueurs et gardiens de National League.

Bastien Gallay/freshfocus

Qui sont les meilleurs hockeyeurs du pays? Pas facile de répondre à cette question forcément subjective. «Le Matin» a tout de même tenté l’exercice en établissant une première liste, puis en l’affinant après avoir récolté les avis de plusieurs personnalités du hockey suisse: dirigeants, joueurs, entraîneurs.

Dans l’ensemble, un consensus est vite ressorti, notamment au niveau du Top 20 des meilleurs hockeyeurs (joueurs et gardiens) du pays. L’ordre exact dépend ensuite des goûts et des couleurs.

Aujourd’hui, nous vous dévoilons la première partie de notre Top 50. Vous découvrirez chaque jour dix nouveaux hockeyeurs, jusqu’au Top 10 qui sera publié vendredi.

TOP 50:

Lundi, rangs 41 à 50.

Mardi, rangs 31 à 40.

Mercredi, rangs 21 à 30.

Jeudi, rangs 11 à 20.

Vendredi, rangs 1 à 10.

Méthode

Les nouveaux joueurs étrangers engagés par les 13 clubs de National League pour la saison 2021-2022 ne figurent pas dans notre classement. Les performances passées de ces joueurs dans d’autres ligues européennes ou nord-américaines, dans des rôles souvent différents de ce qui les attend en Suisse, sont souvent délicates à évaluer dans le contexte du championnat de National League. Leur adaptation n’étant pas toujours garantie, nous avons préféré les garder hors de notre Top 50. Les joueurs suisses de retour de NHL (Gaëtan Haas, Mirco Müller, Yannick Weber) ont par contre été pris en considération. A noter que ce classement n’a pas été établi en se basant sur les statistiques avancées, mais davantage en considérant l’impact des joueurs et gardiens sur leur équipe respective ainsi que leur constance dans les performances.

50. Jonathan Hazen (HC Ajoie)

Jonathan Hazen.

Jonathan Hazen.

Urs Lindt/freshfocus

Le duo magique du HC Ajoie – Hazen/Devos – n’est-il pas indissociable? Absolument. Mais nous misons surtout sur une adaptation réussie dans l’élite pour Jonathan Hazen, le buteur du néo-promu jurassien, plutôt que son centre attitré, Philip-Michaël Devos. La raison? Son dynamisme, son explosivité et son coup de patin. Le style de jeu de l’ailier du HC Ajoie semble plus adapté à la National League. Des buts, le Québécois de 29 ans va aussi en marquer contre les meilleures défenses du pays.

49. Yannick Weber (ZSC Lions)

Yannick Weber (7).

Yannick Weber (7).

Steve Roberts/Zuma Wire/freshfoc

L’ancien coéquipier de Roman Josi chez les Nashville Predators est de retour en Suisse après une décennie passée à écumer les patinoires de NHL dans un rôle de soutien. A Zurich, il devra retrouver ses marques et réapprendre à endosser des responsabilités offensives. Ce qui n’est pas toujours forcément évident.

48. Ludovic Waeber (ZSC Lions)

Ludovic Waeber.

Ludovic Waeber.

freshfocus

Le gardien fribourgeois s’est révélé la saison dernière au Hallenstadion, où il a réussi à s’emparer du poste de numéro un devant la cage du club zurichois. Il sera attendu au tournant et devra confirmer, mais il a démontré lors du dernier exercice qu’il a les épaules suffisamment larges pour durer devant le filet du ZSC.

47. Mirco Müller (HC Lugano)

Mirco Müller.

Mirco Müller.

freshfocus

Comme Yannick Weber, l’ex défenseur de NHL (San Jose Sharks, New Jersey Devils) est de retour en Suisse. C’est à Lugano que le Zurichois de 26 ans a choisi de poser son sac de hockey. Un arrière au style de jeu rugueux qui fera à n’en pas douter le bonheur de Chris McSorley, le nouvel entraîneur des bianconeri. Six saisons et 188 matches de NHL sous le capot.

46. Joël Genazzi (Lausanne HC)

Joël Genazzi.

Joël Genazzi.

freshfocus

Entre 21 et 38 points par saison depuis l’exercice 2014-2015: le plus Lausannois des Zurichois est l’un des défenseurs les plus prolifiques et constants de la ligue. Même si à 33 ans son rôle risque d’être moins reluisant au LHC, il sort d’une saison à 27 points avec les Lions.

45. Yannick Zehnder (EV Zoug)

Yannick Zehnder.

Yannick Zehnder.

freshfocus

L’attaquant de 23 ans a triplé sa production offensive la saison dernière, passant d’une moyenne de 11 points en National League lors de ses deux premiers exercices, à 33 points (dont 17 buts) durant la saison du titre en 2020-2021. Le départ de Grégory Hofmann en NHL (Columbus Blue Jackets) lui offrira encore davantage de responsabilités offensives.

44. Toni Rajala (HC Bienne)

Toni Rajala. 

Toni Rajala.

Marc Schumacher/freshfocus

Le Finlandais sort de sa pire saison sous le maillot seelandais (seulement 12 buts en 46 matches). Les initiés gravitant autour du club seelandais avancent que le buteur maison a vécu une année (Covid) difficile sur le plan personnel et mental. Le directeur sportif Martin Steinegger croit dur comme fer que son joueur – devenu papa entre-temps – va rebondir de manière spectaculaire cette saison. En confiance, Rajala est assurément un des buteurs les plus redoutables du pays.

43. Daniel Carr (HC Lugano)

Daniel Carr. 

Daniel Carr.

freshfocus

Le Canadien a disputé huit matches avec Lugano la saison dernière (4 buts, 4 assists) et a démontré qu’il avait le profil pour devenir une pointure du championnat de Suisse. Il serait assurément classé beaucoup plus haut dans notre Top 50 s’il avait joué davantage de matches avec Lugano en 2020-2021.

42. Dominik Egli (HC Davos)

Dominik Egli.

Dominik Egli.

Martin Meienberger/freshfocus

Le défenseur de 23 ans s’est fait un nom lors des deux dernières saisons du côté de Rapperswil en empilant les points depuis la ligne bleue (64 points en 101 matches). Excellent en powerplay mais bien moins brillant sur le plan défensif, il a toutefois la réputation d’être un «one-trick pony», soit un joueur unidimensionnel qui n’est vraiment redoutable que lorsqu’il a le puck sur la canne à la ligne bleue adverse. Désormais au HC Davos, il aura l’occasion de prouver que son jeu est bien plus étoffé.

41. Ronalds Kenins (Lausanne HC)

Ronalds Kenins.

Ronalds Kenins.

freshfocus

Le Letton à licence suisse est rarement décevant depuis qu’il porte le maillot du LHC. Toujours intense et combatif, ce puissant ailier est aussi capable de jouer plus en finesse si les circonstances le demandent. Avec 35 points en 51 matches de saison régulière, il a largement connu sa saison la plus prolifique en Suisse. A 30 ans, il a encore quelques belles années devant lui.

Mardi: Top 50 (rangs 31 à 40).

Ton opinion