Publié

CyclismeLe torchon brûle entre Evenepoel et van Aert après les Mondiaux

L’échec de la Belgique lors de ses Mondiaux sur route à domicile le week-end dernier à Louvain a laissé des traces, les deux leaders Remco Evenepoel et Wout van Aert s’invectivant par voie de presse ces derniers jours.

Le torchon brûle entre Wout van Aert et Remco Evenepoel.

Le torchon brûle entre Wout van Aert et Remco Evenepoel.

AFP

Wout van Aert, favori de ces championnats du monde, n’a pas répondu à l’attente (11e à plus d’une minute du Français Julian Alaphilippe). Evenepoel qui se sentait des «jambes de feu» a estimé jeudi que la tactique de l’équipe belge «était floue», lui ôtant «une vraie chance de devenir champion du monde».

Ambiance au plat pays, où cette querelle entre deux des sportifs les plus adulés du pays vire au psycho-drame. Entre les deux, c’est «le clash», titrait vendredi les quotidiens du groupe SudPresse.

Le Brabançon s’était mis au service de l’équipe. A contre-coeur visiblement: «j’ai fait ce que l’on m’a demandé», a-t-il répondu après le titre d’Alaphilippe, son équipier chez Deceuninck. Des propos qui n’ont guère plu à son compatriote Wout van Aert, grand favori des Mondiaux, mais qui n’a pas eu les jambes pour s’imposer.

«Je suis surpris que des critiques viennent de l’intérieur de l’équipe»

Wout van Aert

«Je regrette ces propos peu intelligents de Remco», a commenté jeudi van Aert. «Je n’ai pas été au rendez-vous dimanche passé, je m’attendais à des critiques diverses dès le moment où la Belgique n’a pas conquis le maillot arc-en-ciel. Mais je suis surpris que celles-ci viennent de l’intérieur de l’équipe», s’est étonné le coureur de la formation Jumbo.

(AFP)

Votre opinion