Football: Le tour des pronostics avant Serbie – Suisse

Publié

FootballLe tour des pronostics avant Serbie – Suisse

Le match décisif de ce vendredi soir tournera-t-il en faveur de la Suisse? Ou alors de la Serbie? Les avis sont partagés. Tour d’horizon.

par
Sport-Center
L’équipe de Suisse validera-t-elle son ticket pour les 8es de finale?

L’équipe de Suisse validera-t-elle son ticket pour les 8es de finale?

REUTERS

Serbie – Suisse ce vendredi soir (20 h), qualification entrevue pour chacune des deux équipes. Qui va gagner la revanche de 2018? Tour d’horizon de divers acteurs du foot suisse et serbe.

Christian Constantin

Président du FC Sion

«Il ne faudra surtout pas jouer petits bras, et oser davantage.»

Christian Constantin.

Christian Constantin.

Urs Lindt/Freshfocus

«J’espère évidemment une qualification suisse, mais rien n’est acquis d’avance. Je nous prédis une soirée compliquée. La Suisse devra réaliser un exploit pour passe. Il ne faudra surtout pas jouer petit bras, mais oser davantage, ce que l’on n’a pas su faire contre le Brésil. Les Serbes étant condamné à l’emporter, des espaces vont inévitablement se créer, il importera de savoir en profiter. Il faudra alors aller jusqu’au bout des actions et ne pas s’arrêter à mi-chemin comme trop souvent.»

Son pronostic: «Si l’on marque déjà autant de buts que la Serbie, ça me suffit déjà. Disons alors 2-2.»

Ilija Borenovic

Sélectionneur des M18 helvétiques

«La Suisse doit se concentrer sur ses forces.»

Ilija Borenovic.

Ilija Borenovic.

Pascal Muller/Freshfocus

«Ce rendez-vous est forcément particulier pour moi comme il a dû l’être pour Breel Embolo avant de jouer contre le Cameroun. J’aurais aimé que les deux pays puissent se qualifier. J’ai bien sûr des amis serbes, mais je serai à 100% derrière la Suisse, qui se retrouve en bien meilleure situation que son adversaire. Je me suis toujours investi en Suisse. Je suis convaincu que les joueurs de Murat Yakin sauront laisser de côté le contexte émotionnel. La Suisse doit jouer sur ses atouts, se concentrer sur ses forces en se focalisant sur elle-même plutôt que de miser sur les faiblesses serbes ou de perdre de l’énergie en se demandant si Vlahovic va jouer.»

Son pronostic: «1-1. Ce match promet d’être trop serré pour avoir un vainqueur.»

Johann Lonfat

Ancien international et consultant Blue Sport

«On a le potentiel pour passer, à condition de mieux l’exploiter.»

Johann Lonfat.

Johann Lonfat.

Blue Sport

«On a le potentiel pour passer, à condition de mieux l’exploiter. Même si chaque match a sa propre histoire, il faudra aborder la rencontre face à la Serbie dans d’autres dispositions au niveau du jeu que face au Brésil, où l’on n’a rien montré sur le plan offensif. La Suisse est certes qualifiée au coup d’envoi, mais elle doit se comporter comme si elle devait l’emporter à tout prix. Jouer le nul serait le meilleur moyen de se faire piéger. Parce que si l’on joue avec le trouillomètre à zéro, on a toutes les chances de se faire avoir. Au contraire, on a les moyens de prendre le jeu à notre compte.»

Son pronostic: «2-0, en espérant que la Suisse se mette rapidement à l’abri.»

Bosko Djurovski

Ancien joueur de Servette et de l’Étoile Rouge Belgrade

«En Serbie, on a beaucoup de respect pour la Suisse.»

Bosko Djurovski.

Bosko Djurovski.

Eric Lafargue

«Sachez tout d’abord qu’en Serbie, on a beaucoup de respect pour la Suisse. Cette sélection, bien organisée et disciplinée défensivement, encaisse peu de buts. Mais on espère tous dans le pays prendre notre revanche par rapport au dernier match en Russie. On va miser à fond sur l’attaque avec sur le côté gauche, un Filip Kostic très rapide qui va poser de gros soucis à Widmer. Pour moi, c’est le maillon faible de la Suisse, on l’a vu contre le Brésil face à Vinicius, où il était souvent en retard.»

Son pronostic: «Je dirais 1-0 ou 2-1 pour la Serbie.»

Mikica Maksic

Entraîneur d’origine serbe de West-Yverdon-Crissier Handball

«Il n’y aura pas les mêmes tensions qu’en Russie.»

Mikica Maksic

Mikica Maksic

Patrick Martin/24 Heures

«On a perdu 2-1 il y a 4 ans. On va prendre notre revanche. La Serbie a un caractère très fort. Même si la Suisse a aussi prouvé ses qualités mentales. Pour les deux équipes, ce match sera décisif. J’espère que la Serbie va montrer son caractère. L’équipe qui gagnera aura quoi qu’il en soit mérité sa qualification. Je ne pense pas qu’il y aura les mêmes tensions qu’en Russie. J’espère juste  que les deux équipes joueront au foot et montreront un autre comportement. Ce sont des sportifs qui doivent se concentrer sur le sport et non sur la politique.»

Son pronostic: «2-1 pour la Serbie.»

Vincent Huber

Double champion de Suisse en titre de footgolf

«Je vois bien un but d’Akanji.»

Vincent Huber.

Vincent Huber.

Sébastien Anex.

«C’est un match couperet, ça va être serré. La Serbie s’est montrée très forte jusqu’ici. Il faudra bien négocier l’entame de match, ne pas laisser les Serbes prendre confiance. Mais je pense que la Suisse a assez d’expérience au niveau de son jeu pour gérer les émotions. Elle a montré qu’elle avait un bloc-équipe difficile à manœuvrer. Ce qui m’inquiète, c’est le manque d’animation offensive de la Nati, elle se crée très peu d’occasions. Il faudra profiter des balles arrêtées. Je vois bien un but d’Akanji.»

Son pronostic: «2-1 pour la Suisse.»

Mitar Trivunovic

Entraîneur serbe d’Union Neuchâtel (basketball)

«Nous allons attaquer, parce que la situation nous l’impose.»

Mitar Trivunovic.

Mitar Trivunovic.

Marusca Rezzonico/Freshfocus

«Je pense que la Suisse est favorite, parce que nos joueurs ne sont pas dans leur meilleure forme physique, mais je nous vois gagner. Nous allons attaquer, parce que la situation nous l’impose, mais surtout parce qu’on est une équipe offensive. On l'a vu contre le Cameroun, même à 3-1 nous avons continué d’aller de l’avant, presser, jouer haut… La clé, ce sera de doser notre allant. Être plus intelligent, tout simplement.»

Son pronostic: «2-0 pour la Serbie.»

Nicole Petignat

Ancienne arbitre internationale

«Je ne vois pas la Suisse gagner.»

Nicole Petignat. 

Nicole Petignat. 

Freshfocus

«Je n’ai pas vu beaucoup de matches durant cette Coupe du monde. On fait tout un foin parce qu’une femme arbitre a dirigé un match, mais on est en 2022 bon sang! Au lieu de parler de cela, on ferait mieux de s’attarder sur la VAR. Franchement, je suis très contente de m’être arrêtée au bon moment et de ne pas avoir à subir tout ça. Pour ce qui est du match Serbie – Suisse, je ne suis pas très optimiste. Je pense que la Suisse va perdre, ne serait-ce que parce que ses cadres, comme Shaqiri, ne sont pas en forme. Contre le Brésil, elle n’a pas joué. Elle n’a fait qu’essayer de stopper les attaquants adverses.»

Son pronostic: «1-0 pour la Serbie.»


Ton opinion