Berne: Le trafic de crystal meth se chiffrait en millions

Publié

BerneLe trafic de crystal meth se chiffrait en millions

La police cantonale bernoise a annoncé avoir conclu son enquête sur une affaire d’importation et de vente de drogue découverte en 2019.

Trois kilos de méthamphétamine avaient notamment été saisis en 2019.

Trois kilos de méthamphétamine avaient notamment été saisis en 2019.

poca

La police cantonale bernoise a annoncé mardi avoir conclu son enquête de plusieurs mois sur un vaste trafic de crystal meth découvert en 2019. Deux hommes sont en particulier accusés d’avoir importé et vendu plus de 13 kilos de méthamphétamine en Suisse entre 2017 et 2019, pour une valeur totale se chiffrant en millions de francs. Ils devront répondre de leurs actes devant la justice, rapporte la police cantonale dans un communiqué.

Début mai 2019, une action ciblée menée dans les cantons de Soleure et de Berne par la police cantonale bernoise et la police fédérale (FedPol) avait permis de saisir 3 kilos de crystal meth. Lors des perquisitions, les enquêteurs avaient également mis la main sur de petites quantités d’autres drogues dures diverses, plusieurs armes à feu avec les munitions correspondantes, environ 20’000 francs en espèces et deux machines à sous illégales.

Seize personnes au total avaient été identifiées, interpellées et dénoncées pour infraction à la loi sur les stupéfiants. Sept d’entre elles ont entre-temps été placées en détention provisoire, précise le communiqué.

En détention depuis 2019

Le principal accusé, âgé de 28 ans, se trouve toujours en détention, tandis que son complice de 37 ans est déjà en exécution anticipée de peine. Outre les 3 kilos de crystal meth saisis en mai 2019, il leur est reproché d’avoir importé et vendu plus de 10 kilos supplémentaires de cette drogue en Suisse entre 2017 et 2019, pour une valeur marchande totale se chiffrant en millions de francs.

Les autres accusés ont été remis en liberté. Sous l’influence du principal auteur, il leur est reproché d’avoir été impliqués dans le trafic à grande échelle et d’y avoir exercé diverses activités et rôles.

L’enquête de la police a révélé que le principal accusé avait obtenu la crystal meth via le Darknet en Amérique du Nord et changé plusieurs centaines de milliers de francs d’argent en bitcoins pour financer les opérations. Les colis étaient ensuite livrés dans le canton de Soleure et distribués à partir de là.

Un autre point de transbordement se trouvait dans l’Oberland bernois. La drogue y était temporairement stockée et servait notamment à ravitailler les habitants du canton de Berne, mais également ceux des cantons de Fribourg, Neuchâtel, Soleure et Vaud. Le trafic incluait aussi la vente de petites quantités de pilules thaïes et de marijuana.

Multiples infractions

Les prévenus devront tous répondre devant la justice d’infraction à la loi sur les stupéfiants. En outre, des infractions à la loi fédérale sur les jeux d’argent, des séjours illégaux en vertu de la loi sur les étrangers et l’intégration, des infractions à la loi sur les armes et un cas grave de blanchiment d’argent ont été dénoncés.

Des investigations complémentaires concernant les infractions à la loi fédérale sur les jeux d’argent sont menées par la Commission fédérale des maisons de jeu.

(comm/egr)

Ton opinion