Publié

IntempériesLe trafic ferroviaire entre Paris et le Nord de la France a repris

Suite aux très fortes perturbations de trafic liées aux intempéries et à la panne d'un train, entre 3500 et 4000 sont restés immobilisées une bonne partie de la nuit. Le trafic redevient normal dès ce matin.

Plusieurs pannes et incidents distincts ont paralysé lundi soir le trafic de lignes TGV, RER et Thalys de la SNCF.

Plusieurs pannes et incidents distincts ont paralysé lundi soir le trafic de lignes TGV, RER et Thalys de la SNCF.

AFP

Le trafic des trains entre Paris et le Nord de la France a repris vers 23h30 lundi, a annoncé le ministre français chargé des Transports Thierry Mariani.

La grande majorité des voyageurs devaient être acheminés, même si «un petit nombre» devait être hébergé, à l'hôtel ou dans les gares du Nord et de Lille.

«La circulation est repartie depuis 23h30» pour les Thalys, les Eurostar et les TGV Nord, a déclaré Thierry Mariani dans un entretien téléphonique.

«A cette heure-ci, on estime qu'un petit nombre de passagers devraient coucher à Paris ou Lille, soit dans des rames dortoirs, soit à l'hôtel, mais sur 3000 à 3500 voyageurs bloqués, la grande majorité sera acheminée», a dit le ministre. Le nombre de personnes susceptibles de dormir dans les gares n'a pas été précisé.

Le trafic ne peut toutefois reprendre sur la Ligne à grande vitesse (LGV), mais sur une ligne classique. Celle-ci a un temps été également bloquée par un train régional (TER) en panne ce qui a accru les difficultés, a expliqué un agent de la SNCF.

Thierry Mariani a relevé que les importantes perturbations qui ont affecté les Thalys, les Eurostar et les TGV Nord, étaient la conséquence de la chute d'une ligne à haute tension, et donc non imputables à la SNCF.

«Mais (le PDG de la SNCF) Guillaume Pépy a décidé de rembourser leur billet aux voyageurs affectés et de leur offrir un voyage gratuit», a dit le ministre. Par ailleurs, le «plan Pégase» a été déclenché. A leur arrivée, tous les voyageurs «se verront conduire chez eux, par bus ou taxi, gratuitement», a ajouté le ministre.

La Croix-Rouge mobilisée

A la gare du Nord, à Paris, en fin de soirée, les équipes de la SNCF préparaient des trains dortoirs pour d'éventuels naufragés du rail, a confirmé un agent de la SNCF.

A Lille, la mairie a ouvert le hall de l'hôtel de ville pour accueillir les personnes qui le souhaiteraient, mettant à disposition quelque 600 places même si toutes ne devraient pas être utilisées, a indiqué la préfecture du Nord. La Croix-Rouge était mobilisée pour distribuer des boissons chaudes dans les gares.

(ats)

Ton opinion