13.09.2016 à 19:03

EspagneLe train circulait à 118 km/h au lieu de 30

Le convoi qui a déraillé vendredi, faisant quatre morts et 49 blessés, allait beaucoup plus vite que la vitesse autorisée.

1 / 5
Le train qui a déraillé vendredi en Espagne circulait, selon les boîtes noires, à 118 km/h dans une zone à vitesse limitée, a annoncé mardi la cour d'appel de Galice (nord-ouest). (Mardi 13 septembre 2016)

Le train qui a déraillé vendredi en Espagne circulait, selon les boîtes noires, à 118 km/h dans une zone à vitesse limitée, a annoncé mardi la cour d'appel de Galice (nord-ouest). (Mardi 13 septembre 2016)

AFP
Un train reliant la ville espagnole de Vigo (nord-ouest) à Valença de Minho, au Portugal, a déraillé. Bilan: quatre morts et 49 blessés. (Vendredi 9 septembre 2016)

Un train reliant la ville espagnole de Vigo (nord-ouest) à Valença de Minho, au Portugal, a déraillé. Bilan: quatre morts et 49 blessés. (Vendredi 9 septembre 2016)

Keystone
L'accident s'est produit aux alentours de 9h30 avant l'entrée du train dans la petite gare de Porriño, à quelques kilomètres au sud de Vigo, non loin de la frontière portugaise.   (Vendredi 9 septembre 2016)

L'accident s'est produit aux alentours de 9h30 avant l'entrée du train dans la petite gare de Porriño, à quelques kilomètres au sud de Vigo, non loin de la frontière portugaise. (Vendredi 9 septembre 2016)

Keystone

Les boîtes noires du train examinées mardi révèlent qu'il «circulait à 118 km/h au moment du déraillement» à O Porriño, selon un communiqué de la cour d'appel de Galice (nord-ouest). Selon la maire Eva Garcia de la Torre, la vitesse était limitée à 30 km/h.

Le train qui reliait Vigo (Espagne) à Porto (Portugal) avec 65 passagers dont de nombreux touristes étrangers à bord, circulait sur une voie secondaire, qu'il avait dû emprunter en raison de travaux d'entretiens sur la voie principale. Il a déraillé puis s'est encastré dans un poteau électrique à O Porriño.

«Le conducteur a reçu deux avis L1, qui signifient une nécessité de réduire la vitesse et il en a accusé réception en appuyant sur un bouton», prévu à cet effet, affirme la cour. Elle précise cependant que les causes de cet excès de vitesse -- erreur humaine ou problème technique de freinage -- ne sont pas encore déterminées.

Le 24 juillet 2013, la Galice avait déjà été endeuillée par une catastrophe ferroviaire entraînée par un excès de vitesse, qui avait fait 80 morts et 144 blessés, près de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le train roulait alors à 179 km/h au lieu des 80 km/h autorisés.

Le rapatriement du corps du conducteur portugais, mort dans l'accident, a été autorisé mardi après la confirmation officielle de son identité par la police judiciaire, précise le communiqué. Les trois autres victimes sont un touriste américain et deux Espagnols: le contrôleur du train et un homme de 23 ans.

Sept des 49 blessés étaient toujours hospitalisés à Vigo, mais leurs jours n'étaient pas en danger, selon le gouvernement régional.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!