Télévision - Le très étrange «Seigneur des anneaux» made in URSS

Publié

TélévisionLe très étrange «Seigneur des anneaux» made in URSS

Une adaptation soviétique de Tolkien datant de 1991 a été retrouvée et mise en ligne: un sommet de kitsch, avec des effets spéciaux plus que rudimentaires, mais qui fait rire les internautes.

par
Michel Pralong
Dans cette version, Tom Bombadil et sa femme accueillent les hobbits avec un montage un peu maladroit pour les faire paraître petits.

Dans cette version, Tom Bombadil et sa femme accueillent les hobbits avec un montage un peu maladroit pour les faire paraître petits.

YouTube/5TV

Publié en 1954 et devenu rapidement l’un des livres les plus vendus dans le monde, «Le seigneur des anneaux» de J.R.R. Tolkien a été considéré très longtemps comme inadaptable à l’écran, en raison non seulement de sa longueur mais surtout de la complexité et de la richesse de cet univers imaginaire, impossible à recréer visuellement. Ralph Bakshi se lancera en 1978, réalisant un dessin animé qui ne couvre qu’une moitié en gros de la trilogie et qui ne connaîtra pas de suite, malgré un relatif succès financier.

Mais pour un film avec acteurs, encore fallait-il attendre que la technologie évolue suffisamment pour permettre des effets spéciaux extraordinaires, ce qui fut fait avec la trilogie de Peter Jackson dont le premier film sorti en 2001.

Sorti l’année de la fin de l’URSS

Pourtant, d’autres n’ont pas pris la peine de patienter jusque-là. En 1991, une version non officielle du premier volume, «La communauté de l’anneau», a été réalisée en URSS et diffusée en deux parties sur la chaîne Leningrad TV. Alors que l’on pensait ces téléfilms totalement disparus, la chaîne 5TV, qui a succédé à Leningrad TV, vient de les retrouver et les a mis en libre accès sur YouTube, comme le raconte le «Guardian».

Une petite bande-annonce concoctée par le «Guardian».
YouTube/5TV/The Guardian

C’est en russe, sans sous-titre, mais les connaisseurs de l’œuvre devraient assez facilement se repérer. Enfin, s’ils tiennent le coup car, dans le style production fauchée, ces téléfilms font fort. Des décors en carton, des effets spéciaux numériques qui font mal aux yeux, un mélange de musique populaire et techno (la partition a été composée par Andrei Romanov du groupe de rock Akvarium), d’étranges effets pour faire passer les hobbits pour petits… On est à mille lieues de la virtuosité visuelle des films de Peter Jackson.

Frodon est ivre?

Des versions qui ont bien fait rire, si l’on en croit les commentaires: «Voilà ce qui arrive quand on apporte du LSD à Fondcombe». «C’est aussi absurde et monstrueux que divin et magnifique». «Pourquoi ai-je le sentiment que Frodon est constamment ivre ici?». Certains saluent tout de même l’effort: «Quand j’ai vu ce film, j’étais écolier, pendant l’été j’ai lu tous les livres de Tolkien chez ma grand-mère… Tellement cool et tellement triste, si drôle et si mignon de regarder cette performance». «C’était une époque où la plupart des gens n’avaient pas de magnétoscope et avaient deux chaînes à la télévision. Le fait même que des personnes aient travaillé dur et réalisé une émission de télévision basée sur Tolkien est déjà génial.»

Beaucoup saluent le fait que cette version comprenne le passage avec Tom Bombadil, qui ne figure ni dans le dessin animé de Bakshi ni dans la trilogie de Jackson. Pour les amateurs, voici les deux parties visibles sur YouTube. Publiée le 27 mars, la première partie compte près de 700 000 vues à ce jour. La deuxième, mise en ligne le lendemain, n’en a en revanche «que» 150 000 vues.

Très friands des œuvres de Tolkien, les Russes avaient déjà adapté «Bilbo le Hobbit» en 1985.

Il existe également un extrait de six minutes d’un dessin animé de 1991 qui n’est jamais sorti.

Et pour les fans, signalons également cette série télé finlandaise de 1993, à peine moins fauchée que les versions russes.

Ton opinion