Hockey sur glace: Le trop-plein d’émotion de l’ex-junior du HC Bienne
Publié

Hockey sur glaceLe trop-plein d’émotion de l’ex-junior du HC Bienne

Mené 2-0 après deux minutes, le HC Davos a renversé la vapeur à Bienne mardi (2-3 ap). Valentin Nussbaumer, l’ancien talent du club seelandais, a été décisif et sans doute un peu trop expressif. Ah, les émotions…

par
Cyrill Pasche, Bienne

Autant dire tout de suite que Valentin Nussbaumer (20 ans) n’est vraiment pas passé inaperçu pour son retour dans le Seeland, sur la glace de son club formateur, là où il avait donné ses premiers coups de patins chez les professionnels durant l’exercice 2017-2018 (5 buts en 26 matches).

Autant dire aussi que le nouvel attaquant du HC Davos et choix de draft des Arizona Coyotes aura marqué les esprits, et sans doute pas de manière extrêmement positive auprès de ses anciens supporters, notamment.

Pour commencer, le Delémontain a marqué, et pas n’importe quel but. Celui de l’égalisation, alors que sa nouvelle équipe, le HC Davos, à côté de la plaque et menée 2-0 après seulement 113 secondes, revenait d’assez loin (43e, 2-2). Une échappée en solitaire, un duel magistralement remporté face à Joren Pottelberghe, pourtant excellent mardi soir.

«Laissez-lui encore deux années, et c’est le prochain Enzo Corvi»

Raeto Raffainer, directeur sportif du HC Davos, au sujet de Valentin Nussbaumer

Un tir sous la transversale, un geste technique de haut niveau, exécuté à la perfection. «Laissez lui encore deux années, et c’est le prochain Enzo Corvi», nous avait glissé Raeto Raffainer en traversant les couloirs de la Tissot Arena pas plus tard qu’à la deuxième pause. Le (toujours) directeur sportif du HC Davos tient le jeune attaquant jurassien, qu’il a longtemps côtoyé dans les équipes nationales juniors, en plus haute estime. Dans les Grisons, Nussbaumer a hérité d’un rôle (ailier du troisième bloc avec deux étrangers à ses côtés) à la hauteur de ses attentes.

Une célébration un brin excessive

Un but spectaculaire, tombé au meilleur moment pour le HCD, une dizaine de minutes après la réussite signée David Ullström, lui aussi un ancien de la maison biennoise. Un but qui mardi soir a en quelque sorte donné un avantage de «deux points» au club grison dans le cadre de l’échange qui a vu quatre joueurs changer d’adresse la semaine passée et se retrouver face à face pour la première mardi: le Suédois David Ullström et Valentin Nussbaumer (un but chacun) avaient pris, lundi dernier, le chemin des Grisons, tandis que le Finlandais Perttu Lindgren (commotionné mardi, sorti sur blessure au troisième tiers) et le Valaisan Luca Hischier faisaient le chemin inverse en direction du HC Bienne.

Une célébration de but qui, également, en a dit long sur les relations tendues entre Nussbaumer et le coach du HC Bienne Lars Leuenberger et le directeur sportif Martin Steinegger. Après avoir glissé le puck au fond des filets, Nussbaumer, tel un footballeur, est passé devant le banc de son ancienne équipe en empoignant le logo de son nouveau club et en l’agitant frénétiquement, comme pour dire: «Voici l’équipe qui croit en moi et pour laquelle mon cœur bat désormais». Une célébration adressée principalement à son ancien coach? C’est bien possible.

«Non, non, pas d’interview ce soir pour Valentin», est intervenu Raeto Raffainer après la victoire 2-3 après prolongation (63e, Aaron Palushaj) du HC Davos. «C’étaient les émotions. Il a fait une erreur, je lui en parlerai demain (mercredi)», a dit son directeur sportif. Une erreur de jeunesse, certes. Mais surtout deux très bons points pour le HCD.

Pour les détails du match, cliquez ici.

«Valentin a fait une erreur»

Demandé à l’interview, Valentin Nussbaumer s’apprêtait à répondre aux questions des médias lorsque son directeur sportif, Raeto Raffainer est intervenu. «Pas d’interview ce soir pour Valentin, désolé. Il y avait beaucoup d’émotions, je ne veux pas qu’il dise de bêtises au sujet de son ancien club. Il a fait une erreur en célébrant son but de cette façon, et je vais lui en parler demain (ce mercredi). C’était une erreur de jeunesse, dans le feu de l’action, avec beaucoup d’émotions. Sinon, il a été excellent ce soir et je suis très satisfait de ses performances depuis qu’il est arrivé chez nous.»

Comme le veut la tradition, les anciens joueurs du HC Bienne transférés la semaine dernière à Davos avaient promis une belle somme d’argent dans la caisse d’équipe avant le match en cas de victoire contre leur ancien club. David Ullström et Valentin Nussbaumer sont donc passés à la caisse après avoir grandement contribué au succès du HCD mardi soir. Le montant? «Dans les 200 francs chacun, il me semble», a glissé Raffainer avant de reprendre la route des Grisons.

Votre opinion

6 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

un biennois de plus

20.01.2021, 11:10

Ouais une petite bêtise pas grand chose de plus. Et puis de toute façon, si il se sont pas sorti les pouces pour le garder, hein ils méritent... Le départ de Nussbaumer me fait mal au sac, comme celui de Haas, Suter ou Kparghai

thibault

20.01.2021, 10:31

Il en faut peu pour faire un article ... Rien de choquant.

HCAP

20.01.2021, 10:24

Pas très malin, mais pas surprenant non plus....