Etats-Unis: Le tueur de l’Alabama était un marchand d’armes
Publié

États-UnisLe tueur de l’Alabama était un marchand d’armes

L’homme qui a abattu trois personnes devant une église a été identifié.

par
R.M.
Le tueur, Robert Findlay Smith, 70 ans.

Le tueur, Robert Findlay Smith, 70 ans.

Prison du comté de Jefferson

Jeudi dernier, un homme s’est mis à tirer sur les paroissiens devant une église de Vestavia Hills, dans l’Alabama. Il a tué trois personnes avant d’être maîtrisé puis arrêté. Ce tireur a désormais été identifié, mais ses motivations restent inconnues.

Le tireur se nomme Robert Findlay Smith, 70 ans. Il s’agit d’un marchand d’armes habilité de la région. La photo de police le montre avec un œil au beurre noir car il avait été maîtrisé par un paroissien décrit comme un «héros».

Le jour de la fusillade, le tueur s’est rendu à l’église épiscopale Saint Stephen’s, où était organisé un «potluck», un repas communautaire où chacun apporte un plat.

Linda Rainey a raconté que le Robert Findlay Smith était à l’écart, seul. Son mari l’a alors invité à leur table et lui a proposé de se servir de nourriture. Le tireur aurait alors sorti son arme sous la table et se serait mis à tirer. Il a tué l’homme qui venait de l’inviter: Walter Bartlett Rainey, 84 ans. Ainsi que deux femmes, Jane Pounds, 84 ans et Sarah Yeager, 75 ans.

Un vendeur peu scrupuleux

Un paroissien s’était emparé d’une chaise pliable et avait frappé l’assaillant, avant de se jeter sur lui au sol pour lui enlever son arme. Puis la police était rapidement intervenue. L’homme qui était intervenu a été qualifié de héros, tant par le révérend local, Doug Carpenter, que par le capitaine Shane Ware, de la police de Vestavia Hills.

On ne sait pour l’instant rien des motivations du tueur, qui n’était pas connu des paroissiens.

Il n’a pas d’antécédents connus. On sait cependant qu’il avait été épinglé par l’ATF (Bureau de l’alcool, du tabac, des armes à feu et explosifs) car, lors d’un contrôle, il détenait plus d’armes que ce qu’il avait déclaré. Il semblait aussi peu scrupuleux lorsqu’il devait prendre le nom des clients à qui il vendait des armes, selon la presse américaine.

Robert Findlay Smith a été inculpé pour meurtre qualifié.

Votre opinion