Jura - Le tunnel de la discorde sera prêt ce vendredi
Actualisé

JuraLe tunnel de la discorde sera prêt ce vendredi

L’alésage d’un passage crucial facilitera le passage des camions: les routiers sont contents, les riverains un peu moins…

par
Vincent Donzé
1 / 11
Le bitume sera posé avant vendredi

Le bitume sera posé avant vendredi

Lematin.ch/Vincent Donzé
Des panneaux routiers disparaîtront.

Des panneaux routiers disparaîtront.

Lematin.ch/Vincent Donzé
La roche percée est vertigineuse.

La roche percée est vertigineuse.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Au passage du tunnel de la Roche, un goulet d’étranglement sautera demain aux Franches-Montagnes sur la H18, une route primordiale du réseau jurassien. Les routiers sont contents, les riverains beaucoup moins: à St-Brais, l’élargissement réalisé est perçu comme un appel d’air.

La réouverture du tunnel sera célébrée à Sceut par le ministre de l’Environnement David Eray, maître de cérémonie, en présence de deux ingénieurs et d’un entrepreneur. Mercredi après-midi, des ouvriers s’affairaient de part et d’autre du tunnel: vendredi, les petits-fours sentiront le goudron frais…

Esthétiquement, l’alésage du tunnel est une réussite: l’ouvrage n’a pas été dénaturé, 200 ans exactement avant son percement. Même l’inscription taillée dans la roche sur le fronton a été sauvée: découpée et restaurée, elle a nécessité le découpage d’un bloc de calcaire de 1,7 tonne.

Depuis le 5 juillet

L’alésage du tunnel a été accepté cette année par le Parlement jurassien (38 à 22), mais les opposants se sont manifestés contre ce crédit de 830 000 francs. «Rendre le tunnel plus sexy est une fausse bonne idée», estimait la Verte Magali Rohner en craignant une hausse de trafic. Fermée depuis le 5 juillet dernier, la route sera rouverte demain.

Long de douze mètres, le tunnel de La Roche mesure désormais 5,50 mètres de haut et 7,20 de large, ce qui facilitera le croisement des voitures et le passage des camions. La nouvelle section n’est pas dimensionnée pour permettre le croisement de deux poids lourds, mais les routiers ne seront plus forcés de franchir la ligne blanche à la montée.

Votre opinion