Actualisé

JaponLe typhon Neoguri perd de sa force

Le typhon Neoguri, passé près de Tokyo après avoir balayé une grande partie de l'archipel japonais depuis plusieurs jours, a été dégradé vendredi matin au rang de dépression tropicale.

1 / 18
Le typhon Neoguri a été dégradé vendredi matin au rang de dépression tropicale. (11 juillet 2014)

Le typhon Neoguri a été dégradé vendredi matin au rang de dépression tropicale. (11 juillet 2014)

Keystone
Le super-typhon qui frappe le sud du Japon a déjà fait plusieurs dizaines de blessés et contraint les autorités à conseiller à plus d'un demi-million de personnes d'évacuer leurs domiciles. (8 juillet 2014)

Le super-typhon qui frappe le sud du Japon a déjà fait plusieurs dizaines de blessés et contraint les autorités à conseiller à plus d'un demi-million de personnes d'évacuer leurs domiciles. (8 juillet 2014)

Keystone
Dans la ville de Naha, les rues sont désertes et les arbres sont à terre. Le super-typhon qui frappe le sud du Japon a déjà fait plusieurs dizaines de blessés. (8 juillet 2014)

Dans la ville de Naha, les rues sont désertes et les arbres sont à terre. Le super-typhon qui frappe le sud du Japon a déjà fait plusieurs dizaines de blessés. (8 juillet 2014)

Keystone

Le typhon se dirige désormais vers le nord-est du Japon.

Le coeur de Neoguri a traversé le sud du Japon dans la nuit de jeudi à vendredi pour accoster dans la préfecture de Chiba, à l'est de Tokyo, un peu après 5h (minuit en Suisse), accompagné de fortes bourrasques en bord de mer et d'importantes vagues de plusieurs mètres, selon les images de la chaîne de télévision NHK.

Dans la capitale, où le soleil était revenu vendredi matin au lendemain de fortes précipitations, l'impact du typhon apparaissait limité. Les trains circulaient normalement et les compagnies aériennes ne prévoyaient pas de perturbations majeures.

Neoguri, moins puissant qu'au départ malgré des rafales pouvant encore atteindre 126 km/h, se dirige désormais vers le nord-est. Une attention particulière est portée à la région de Fukushima, où se trouve la centrale nucléaire mise en péril par le tsunami du 11 mars 2011 et où l'eau contaminée est déjà le problème majeur. Cependant, seule une mise en garde, et non une alerte, était maintenue.

Sept morts et 66 blessés

Avant que ce cyclone tropical n'affecte le coeur du territoire nippon jeudi, il avait déversé des trombes d'eau depuis le début de la semaine sur un très large périmètre, d'Okinawa (extrême sud) au centre de l'archipel.

Du sud-ouest au nord-est, la quasi-intégralité du pays a été concernée par des mises en garde ou alertes aux fortes pluies, vents violents, vagues gigantesques et montée du niveau de la mer. Ces intempéries ont fait au moins sept morts et 66 blessés en diverses régions.

Plus de 680 maisons ont par ailleurs été inondées ou endommagées, selon l'agence météorologique. Le Japon subit chaque année des cyclones tropicaux, mais ils sont rarement aussi violents au mois de juillet.

(ats)

Votre opinion