Coronavirus: Le vaccin ne sera pas obligatoire aux États-Unis
Publié

CoronavirusLe vaccin ne sera pas obligatoire aux États-Unis

Le directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses a affirmé ce mercredi que les États-Unis n’imposeront pas la vaccination contre le Covid-19, à l’exception de certains groupes tel que le personnel médical.

Le gouvernement de Donald Trump a pré-commandé des centaines de millions de doses auprès de six sociétés développant des vaccins potentiels. (Photo d’illustration)

Le gouvernement de Donald Trump a pré-commandé des centaines de millions de doses auprès de six sociétés développant des vaccins potentiels. (Photo d’illustration)

AFP

Le docteur Anthony Fauci, directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses, a dit mercredi que les États-Unis ne rendraient pas obligatoire tout futur vaccin contre le coronavirus responsable de la pandémie de Covid-19, ce qui n’exclut toutefois pas des obligations locales pour les enfants.

«On ne peut pas obliger, ou tenter de forcer les gens à se vacciner, nous ne l’avons jamais fait», a déclaré le docteur Fauci, membre de la cellule de la Maison Blanche sur le virus, lors d’un échange vidéo organisé par l’université George Washington.

«On ne peut pas obliger, ou tenter de forcer les gens à se vacciner, nous ne l’avons jamais fait», a déclaré le docteur Fauci.

«On ne peut pas obliger, ou tenter de forcer les gens à se vacciner, nous ne l’avons jamais fait», a déclaré le docteur Fauci.

KEYSTONE

«On peut le rendre obligatoire pour certains groupes, comme les personnels médicaux, mais on ne peut pas le faire pour la population générale», a-t-il poursuivi, donnant l’exemple des Instituts nationaux de santé, où le personnel soignant ne peut s’occuper de patients à moins d’avoir été vacciné contre la grippe pendant la saison grippale.

Quelques heures plus tôt, le Premier ministre australien avait annoncé que tout vaccin contre le coronavirus serait obligatoire dans son pays, sauf dispense pour raisons médicales.

Structure fédérale

La structure fédérale des États-Unis, et l’aversion d’une partie de la population à des mesures telles que l’obligation du port du masque, rendait de toute façon peu probable une vaccination obligatoire pour tous les habitants. «Ce serait incontrôlable et inapproprié», a insisté Anthony Fauci.

Mais cela n’exclut pas que les 50 États imposent l’obligation pour les enfants scolarisés, comme c’est déjà le cas pour de nombreux vaccins comme la rougeole, avec des dispenses pour raisons médicales et, dans plusieurs États, religieuses.

Quoi qu’il en soit, le gouvernement de Donald Trump a pré-commandé des centaines de millions de doses auprès de six sociétés développant des vaccins potentiels, et les doses seront gratuites.

(ATS/NXP)

Votre opinion