Le vaisseau Orion s’est éloigné de la Terre comme jamais auparavant

Publié

Mission ArtemisLe vaisseau Orion s’est éloigné de la Terre comme jamais auparavant

La capsule est à 430 000 km de notre planète, la plus grande distance qu’un engin censé transporter un équipage humain ait atteinte.

par
Michel Pralong
1 / 3
Au 13e jour de vol, Orion a atteint la distance maximale avec la Terre, qu’il a photographiée à l’arrière de la Lune.

Au 13e jour de vol, Orion a atteint la distance maximale avec la Terre, qu’il a photographiée à l’arrière de la Lune.

NASA
Le 9e jour de vol, Orion a capturé des images le montrant regardant la Lune à partir d’une caméra montée sur l’un de ses panneaux solaires.

Le 9e jour de vol, Orion a capturé des images le montrant regardant la Lune à partir d’une caméra montée sur l’un de ses panneaux solaires.

NASA
Une photo de l’un des passagers d’Orion, le mouton Shaun, mascotte de l’ESA.

Une photo de l’un des passagers d’Orion, le mouton Shaun, mascotte de l’ESA.

NASA

Quand des astronautes occuperont la capsule Orion, ce qui est prévu dès le prochain vol, ils se sentiront très très loin de leur foyer. Le vaisseau a en effet atteint hier le point le plus éloigné de la Terre dans cette mission Artemis, la NASA l’ayant pointé à 432 210 km de la Terre. Jamais un vaisseau destiné à transporter un équipage n’avait été aussi loin. Le précédent record (avec cette fois des humains à bord) a été enregistré par Apollo 13, lorsqu’il a fallu trouver un plan d’urgence pour ramener le vaisseau accidenté sur Terre. Jim Lovell et ses coéquipiers s’étaient éloignés de la Terre de 400 171 km.

Au 13e jour de sa mission, qui doit durer 25,5 jours (on en est donc à la moitié), Orion a pris des photos de la Lune, distante de 69 423 km, avec la Terre en arrière-plan. Volant à 2700 km/h, le vaisseau poursuit son orbite rétrograde de la Lune. Cela signifie qu’il se déplace dans la direction opposée au déplacement de la Lune. Il faudra deux manœuvres dans ces prochains jours pour mettre Orion sur la bonne trajectoire afin de le ramener sur Terre, précise la BBC.

Le vaisseau est toujours en bon état. «C’est incroyable à quel point cette mission s’est bien déroulée, mais c’est un test», a déclaré l’administrateur de la NASA, Bill Nelson.

Ton opinion

6 commentaires