Publié

EspaceLe vaisseau Soyouz est revenu sur Terre, avec succès

Trois spationautes de la Station spatiale internationale (ISS) - un Japonais, un Américain et un Russe - sont revenus mercredi sur Terre après avoir passé plus de six mois dans l'espace.

1 / 4
Le vaisseau Soyouz est revenu sur Terre mercredi après plus de 6 mois dans l'espace.

Le vaisseau Soyouz est revenu sur Terre mercredi après plus de 6 mois dans l'espace.

AFP
L'astronaute japonais Koichi Wakata sort de la capsule.

L'astronaute japonais Koichi Wakata sort de la capsule.

AFP
Le cosmonaute russe Mikhail Tyurin sort de la capsule.

Le cosmonaute russe Mikhail Tyurin sort de la capsule.

AFP

Le Russe Mikhail Tiourine, l'Américain Rick Mastracchio et le Japonais Koichi Wakata, ancien commandant de l'ISS, partis de Terre avec la flamme olympique, ont atterri à l'heure prévue, à 2h59, dans les steppes du Kazakhstan, à bord de leur vaisseau Soyouz.

L'atterrisage s'est fait sous un ciel bleu, à une centaine de kilomètres de la ville kazakhe la plus proche, Djerskazan. A la sortie de la capsule Soyouz TMA-11M, la même capsule qui leur avait permis d'atteindre l'ISS début novembre, les trois spationautes ont procédé à des examens médicaux avant d'appeler leur proches par téléphone, selon les images retransmises en direct par la télévision russe.

Le cosmonaute Mikhaïl Tiourine, et les astronautes japonais Koichi Wakata et américain Rick Mastracchio, avaient quitté Terre le 7 novembre dernier pour passer 188 jours dans l'espace, emportant avec eux la torche olympique des Jeux d'Hiver, qui ont eu lieu du 7 au 24 février à Sotchi, en Russie.

Dialogue avec le robot robot Kirobo

Ils laissent sur l'ISS les Russes Aleksandr Skvortsov et Oleg Artemiev, et l'astronaute américain Steven Swanson, qui y resteront seuls jusqu'à l'arrivée de trois nouveaux spationautes le 28 mai, l'Allemand Alexandre Gerst, l'Américain Reid Wiseman et le Russe Max Suraïev.

Mardi soir, l'astronaute Koichi Wakata, devenu en mars le premier commandant japonais de l'ISS, a passé le commandement de la Station à l'Américain Steven Swanson lors d'une petite cérémonie à bord. Parmi les temps forts de son séjour à l'ISS, Koichi Wakata avait pu discuter avec un petit robot humanoïde, Kirobo, une première mondiale.

Il avait aussi aidé en avril à amarrer la capsule Dragon de SpaceX avec Rick Mastracchio, lequel a, la veille de Noël, effectué une sortie dans l'espace pour réparer une panne sur l'ISS. Leur troisième coéquipier, le Russe Mikhaïl Tiourine, 54 ans, a accumulé, avec ce troisième séjour à l'ISS 528 jours dans l'Espace, soit plus d'un an et demi. La crise ukrainienne, qui cristallise les tensions entre Russes et Occidentaux, pourrait avoir des répercussions sur cet avant-poste et laboratoire orbital mis en orbite en 1998 qui a coûté au total cent milliards de dollars.

Moscou quitte ISS

La Russie se désengagera de la Station spatiale internationale (ISS) en 2020 malgré la demande des Etats-Unis d'y rester associée, a annoncé mardi le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine. Il a détaillé les sanctions décidées par le Kremlin en riposte aux mesures prises par Washington.

Moscou va également interdire aux Etats-Unis d'utiliser des moteurs de fusée russe pour des lancements militaires, a ajouté Rogozine. Il est l'un des plus hauts responsables russes visés par les sanctions américaines et européennes pour son rôle dans la crise ukrainienne.

La Russie est l'une des quinze nations associées à la Station spatiale internationale (ISS) qui devait initialement être utilisée jusqu'en 2020 au moins, mais que les Etats-Unis souhaitent désormais maintenir en orbite au moins quatre années supplémentaires.

(AFP)

Ton opinion