Grisons: Le Val Bregaglia est accessible en voiture
Publié

GrisonsLe Val Bregaglia est accessible en voiture

Pour des raisons de sécurité, le passage n'est autorisé qu'entre 6h30 et 20 heures.

1 / 44
L'avocat des familles des victimes de l'éboulement de Bondo (GR) en août 2017 conteste le classement de l'affaire par le Ministère public. Le dossier est transmis au tribunal cantonal des Grisons qui devra se prononcer. (Vendredi 21 juin 2019)

L'avocat des familles des victimes de l'éboulement de Bondo (GR) en août 2017 conteste le classement de l'affaire par le Ministère public. Le dossier est transmis au tribunal cantonal des Grisons qui devra se prononcer. (Vendredi 21 juin 2019)

Keystone
«Bregaglia pense aux huit victimes et à leurs familles», a déclaré la maire de la localité à l'occasion d'une cérémonie commémorative près d'un an après l'éboulement. (Lundi 13 août 2018)

«Bregaglia pense aux huit victimes et à leurs familles», a déclaré la maire de la localité à l'occasion d'une cérémonie commémorative près d'un an après l'éboulement. (Lundi 13 août 2018)

Keystone
Les autorités de Bregaglia ont constaté des mouvements de roches au Piz Cengalo, un an après les éboulements dans le vallon de Bondo. (Mardi 7 août 2018)

Les autorités de Bregaglia ont constaté des mouvements de roches au Piz Cengalo, un an après les éboulements dans le vallon de Bondo. (Mardi 7 août 2018)

Keystone

Le Val Bregaglia peut à nouveau être traversé en voiture, mais seulement pendant la journée. La route de la Maloja a été rouverte jeudi. Elle avait été recouverte de boue après un éboulement il y a une semaine, puis menacée par le niveau de la rivière Mera.

Pour des raisons de sécurité, le passage n'est autorisé qu'entre 06h30 et 20h00, indique la commune de Bregaglia jeudi. En effet, en cas de nouvelle coulée de boue, l'alerte ne peut être lancée tôt que lorsqu'il fait jour.

Nouvelles menaces

Le trafic passe par l'ancienne route cantonale, qui traverse Spino, Sottoponte et Promontogno. Les camions-remorques ne sont pas autorisés d'accès, la route étant trop étroite par endroit. La nouvelle route cantonale reste quant à elle fermée.

Par ailleurs, les habitants des zones évacuées peuvent aussi depuis jeudi se rendre dans leurs habitations pendant la journée. La menace de nouvel éboulement reste importante. Les hameaux ne sont toujours pas habitables, car il n'y a ni électricité, ni eau courante, les égoûts ne fonctionnent pas et les lignes de téléphone sont coupées.

(ats)

Votre opinion