FOOTBALL: Le Valais commence à déferler sur Bâle

Publié

FOOTBALLLe Valais commence à déferler sur Bâle

Cinq trains spéciaux, plus de cent cars: l'exode valaisan vers le Parc Saint-Jacques a commencé. Les fan-clubs ont signé un pacte de non-agression.

par
Renaud Tschoumy
Bâle

R.Ty

L'exode valaisan vers Bâle a commencé. Ce dimanche matin, on croise dans toutes les gares romandes des supporters du FC Sion - mais aussi quelques-uns du FC Bâle - délocalisés.

Ils montent dans des trains «normaux» pour rallier le Parc Saint-Jacques et retrouver leurs coreligionnaires venus du Valais. En vue: la finale de Coupe (coup d'envoi à 14h, en direct sur «LeMatin.ch»).

Les Valaisans du Valais voyagent à bord de cinq trains spéciaux - qui seront directement aiguillés sur la gare du stade sans passer par la gare centrale - et de plus de cent cars. Autant de convois avec le seul Parc Saint-Jacques comme point de ralliement.

Hache de guerre enterrée

Annoncée chaude sur le terrain - au propre comme au figuré, puisqu'on annonce 30 degrés au coup d'envoi -, cette finale de Coupe le sera-t-elle également à-côté? Toutes les mesures de prévention ont évidemment été prises.

Et puis, comme un signe annonciateur d'apaisement, les anciennes querelles entre le Red Side de Sion et les Ultras de Bâle, qui ont souvent débouché sur des «fights» sanglants, ont été mises au rencart. Les deux fan-clubs ont en effet signé un pacte de non-agression avant cette finale.

«On devra être comme des bêtes sur le terrain», affirmait Reto Ziegler jeudi avant de mettre le cap sur Meisterschwanden. Reste à espérer que cette motivation ultime ne dépeindra pas (en mal) sur les supporters.

Ton opinion