Première: Le Valais lance sa campagne en faveur des LGBTIQ
Actualisé

PremièreLe Valais lance sa campagne en faveur des LGBTIQ

Sous l’impulsion de Mathias Reynard, une campagne cantonale veut sensibiliser les familles valaisannes au respect des différences.

par
Eric Felley
1 / 3
Isabelle Darbellay, cheffe de l’Office cantonal de l’égalité et de la famille, et Mathias Reynard, conseiller d’État en charge du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture.

Isabelle Darbellay, cheffe de l’Office cantonal de l’égalité et de la famille, et Mathias Reynard, conseiller d’État en charge du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture.

vs.ch
vs.ch
vs.ch

Le Valais lance sa première campagne de sensibilisation contre les discriminations à l’égard des personnes LGBTIQ. Cette opération est lancée par l’Office cantonal de l’égalité et de la famille, qui dépend du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture dirigé par Mathias Reynard.

63% de oui en Valais

Le 9 février 2020, le peuple suisse avait accepté l’extension de la norme antiraciste aux discriminations basées sur l’orientation sexuelle, en particulier l’homophobie. Cet ajout était parti d’une initiative parlementaire déposée en 2013 par le conseiller national Mathias Reynard. Le Valais avait soutenu cette révision par 63% des votants, résultat identique au plan national.

Espace public et réseaux sociaux

Aujourd’hui conseiller d’État, le socialiste a l’occasion de passer à une politique concrète de sensibilisation. La loi ne suffit pas: «Les personnes LGBTIQ continuent à souffrir de différentes formes de discrimination, en Valais comme ailleurs», note le communiqué de son département diffusé mercredi. La campagne a été lancée à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie du 17 mai. Une première phase combine un affichage dans l’espace public et des interventions sur les réseaux sociaux.

Le soutien au sein de la famille

Dans le même communiqué, les initiateurs précisent la spécificité de leur campagne en Valais sous l’angle du respect des différences et, pour commencer, au sein du cocon familial. Elle veut mettre l’accent «sur l’acceptation, le partage et le soutien au sein de la famille, notamment face aux difficultés rencontrées lors du coming-out».

Les Valaisans verront donc dans la rue des affiches, qui mettent en scène des couples de même sexe «en montrant des situations familiales sereines grâce à une atmosphère chaleureuse et bienveillante». Une deuxième phase de la campagne aura lieu à la rentrée scolaire.

Votre opinion

9 commentaires