Pyeongchang: Le Valaisan Théo Gmür, en or deux jours de suite!
Publié

PyeongchangLe Valaisan Théo Gmür, en or deux jours de suite!

Après la descente samedi, le skieur de Nendaz a remporté le Super-G des Jeux paralympiques dimanche.

1 / 32
Le Valaisan Théo Gmür a porté le drapeau suisse lors de la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques de Pyeongchang (Dimanche 18 mars 2018).

Le Valaisan Théo Gmür a porté le drapeau suisse lors de la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques de Pyeongchang (Dimanche 18 mars 2018).

Keystone
Feu d'artifices lors de la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques de Pyeongchang (Dimanche 18 mars 2018).

Feu d'artifices lors de la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques de Pyeongchang (Dimanche 18 mars 2018).

Keystone
Un selfie lors de la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques de Pyeongchang (Dimanche 18 mars 2018).

Un selfie lors de la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques de Pyeongchang (Dimanche 18 mars 2018).

Keystone

Vingt-quatre heures après sa médaille d'or en descente, Théo Gmür a récidivé dimanche en super-G pour s'offrir un doublé aux Jeux paralympiques de Pyeongchang!

Le Valaisan de 21 ans a largement dominé la concurrence, même s'il a commis une énorme faute qui a failli lui coûter cher en début de tracé. Mais le skieur de Nendaz a quand même réussi à conserver une marge impressionnante sur son dauphin, le Français Arthur Bauchet, qu'il a devancé de... 1''81. Le podium de ce super-G est identique à celui de la descente, avec la troisième place de l'Autrichien Markus Salcher, qui a terminé à plus de trois secondes du Théo Gmür.

A l'arrivée, je pensais que ma manche avait été si mauvaise que je ne serais même pas sur le podium, a déclaré Gmür. Quand j'ai vu que j'avais une seconde d'avance, je n'en revenais pas. C'est normalement impossible avec une telle course. Je ne comprends pas pourquoi, actuellement, tout me réussit, pourquoi je fais des erreurs mais gagne quand même...»

Huitième samedi, Robin Cuche - le neveu de Didier - n'a pas pu rééditer sa performance et a connu l'élimination. Thomas Pfyl s'est classé neuvième et Michael Brügger vingt et unième. Toujours en super-G mais en catégorie assis, Christoph Kunz a connu le sort opposé à celui de Gmür: en tête aux intermédiaires et parti pour gagner, il a chuté et a été éliminé.

Avec deux médailles, la Suisse a déjà presque atteint l'objectif visé à Pyeongchang, à savoir trois podiums. La troisième breloque pourrait venir du curling en fauteuil roulant, où l'équipe de Felix Wagner a effacé sa lourde défaite initiale contre le Canada (8-0) par une victoire 7-4 contre la Grande-Bretagne dans le tour préliminaire.

(jsa/ats)

Votre opinion