La cryptomonnaie Omicron (OMIC) flambe à cause du variant
Publié

InsoliteLe variant Omicron fait flamber une cryptomonnaie

Créée en octobre, cette monnaie virtuelle du même nom a vu son cours exploser avec l’apparition du variant. Mais cela n’a pas duré.

par
Michel Pralong
Sans le savoir, le variant a été nommé comme une cryptomonnaie.

Sans le savoir, le variant a été nommé comme une cryptomonnaie.

Getty Images/iStockphoto

Dès qu’un phénomène surgit, il y a souvent un petit malin pour créer une cryptomonnaie en rapport. Cela a été le cas notamment avec la monnaie Squid Game inspirée de la série télé du même nom. De nombreux fans en ont alors acheté, juste à cause du nom, sans que cela soit forcément très rentable. Depuis la semaine dernière, c’est Omicron qui est sur toutes les lèvres. C’est ainsi que se nomme le nouveau et possiblement inquiétant variant sud-africain du coronavirus. Et depuis lors, le public s’est rué sur la cryptomonnaie qui s’appelle ainsi.

Sauf que, pour une fois, ce n’est pas le phénomène qui a inspiré la cryptomonnaie, c’en est une déjà existante qui a profité du phénomène. Ce token (ou jeton numérique) a été enregistré en effet le 25 octobre dernier, selon le site Numerama. Que les complotistes se calment, il ne s’agit pas d’une machination de la dark finance internationale qui a créé une cryptomonnaie avant de libérer de son laboratoire un nouveau variant. Concrètement, il s’agit de l’une des très nombreuses variantes alternatives (fork) du protocole Olympus, qui est une infrastructure financière décentralisée appartenant à la communauté. Pour ceux qui veulent mieux comprendre ce dernier phénomène, Coinacademy a écrit un bon article sur le sujet.

Le soufflé est vite retombé

Mais bref, Omicron restait dans l’anonymat relatif de nombreuses cryptomonnaies jusqu’à l’apparition (et surtout la dénomination) du nouveau variant. Omicron, onde de choc sur les marchés virtuels, a vu sa valeur exploser: de moins de 100 dollars, il est soudainement passé à près de 700, augmentant de 490% par rapport à la semaine précédente. Son achat a été aussi contagieux que le variant du coronavirus. Mais si l’on ignore encore la dangerosité de ce dernier, quoique les hospitalisations ne semblent pas avoir explosé en Afrique du Sud depuis son apparition, investir dans cette cryptomonnaie pourrait en revanche s’avérer très risqué.

Une augmentation aussi brusque d’un jeton est rarement synonyme de durabilité et le risque de bulle est important. Cela semble d’ailleurs se confirmer puisque la valeur d’Omicron a brutalement chuté en début de ce lundi après-midi pour revenir à des sommes proches de celles de départ, comme on peut le constater sur Coingecko. Comme quoi, même contre des variants de cybermonnaie, il faudrait se faire vacciner.

Votre opinion

2 commentaires