Antarctique: Le village où il est interdit d'avoir un appendice
Actualisé

AntarctiqueLe village où il est interdit d'avoir un appendice

Pour séjourner dans cette base sur l'île du Roi-George, il faut s'être fait opérer avant. Car l'hôpital se trouve à plus de 1000 km.

par
Michel Pralong
La base de Villas Las Estrellas est un tantinet isolée.

La base de Villas Las Estrellas est un tantinet isolée.

DR

Impossible de prévoir à l'avance une maladie ou un accident. Toutefois, certaines interventions chirurgicale peuvent être préventives, comme l'arrachage des dents de sagesse ou l'ablation de l'appendice. Car s'il faut les enlever en urgence, mieux vaut ne pas être top éloigné d'un hôpital.

Or c'est justement la situation dans laquelle se trouvent la centaine de personnes qui vivent à Villas Las Estrellas, une base située sur l'île du Roi-George, en Antarctique. L'endroit est tellement isolé que l'hôpital le plus proche est à plus de 1000 km et que les conditions pour s'y rendre sont souvent compliquées au vu de la météo. Car si la température moyenne n'est que de -2,3°C, ce qui est relativement chaud pour l'Antarctique, elle peut chuter à -47°C en hiver. Il est alors même difficile de sortir de sa maison.

La base se situe entre l'Amérique du Sud et le continent antarctique.

La base se situe entre l'Amérique du Sud et le continent antarctique.

Si certains des scientifiques et militaires chiliens ne restent que temporairement sur la base, d'autres y vivent plus longtemps et ont amené leur famille avec eux. Une poste et une école ont été ouvertes et il existe bien quelques médecins, mais aucun chirurgien, a constaté la BBC qui s'est rendue sur place. Il est donc demandé à ceux qui viennent sur l'île de prendre leurs précautions avant: ôtez votre appendice et dents de sagesse. Mieux vaut prévenir que souffrir. Les reporters de la BBC n'ont toutefois pas précisé s'ils avaient dû également se faire opérer ou si c'était déjà fait.

Il s'opère lui-même

En 1961, l'un des douze occupants d'une base russe en Antarctique a eu une appendicite aiguë. Heureusement, il y avait un médecin. Malheureusement, c'était lui. Le jeune homme de 27 ans a donc dû s'opérer lui-même durant 1 h 27, prenant des pauses de cinq minutes après quelques secondes d'opération pour ne pas s'évanouir.

Votre opinion