Canton de Lucerne: Le viol d'Emmen toujours impuni un an après
Publié

Canton de LucerneLe viol d'Emmen toujours impuni un an après

Six personnes se trouvant à l'étranger doivent encore subir le test ADN. Les autorités ont demandé une entraide judiciaire .

Test ADN et promesse de récompense n'ont toujours pas permis de résoudre le viol d'Emmen.

Test ADN et promesse de récompense n'ont toujours pas permis de résoudre le viol d'Emmen.

Un an après le viol qui a laissé une femme de 26 ans tétraplégique à Emmen (LU), le Ministère public lucernois enquête toujours. Les tests d'ADN à grande échelle n'ont pas encore permis de démasquer un suspect. Six personnes se trouvant à l'étranger doivent encore être contrôlées.

Jusqu'à présent, près de 10'000 données personnelles en tous genres ont été vérifiées, indique jeudi le Ministère public lucernois. Sur cette base, 371 hommes ont dû se soumettre à un test d'ADN. Six personnes se trouvant à l'étranger doivent encore subir le test. Les autorités lucernoises ont demandé une entraide judiciaire en ce sens.

Parmi les données personnelles analysées, 1863 données de téléphones portables ont mené à 32 personnes s'étant trouvées à proximité du lieu du crime au moment des faits. Les tests d'ADN de 29 d'entre elles ont été analysées. Trois des 32 personnes aux données téléphoniques concordantes font partie des six personnes devant encore passer le test.

«Un fumeur entre 19 et 25 ans»

Le Ministère public évalue en permanence de nouvelles méthodes d'enquête, écrit-il. Le viol d'Emmen remonte au 21 juillet 2015. Tard dans la soirée, la victime faisait route à vélo sur un chemin à proximité d'un bois. Un inconnu l'a arrachée de sa bicyclette, la blessant grièvement, puis l'a violée. La jeune femme est paralysée depuis les faits. Elle n'a pu être interrogée qu'en octobre.

Les enquêteurs ont retrouvé sur les habits de la victime de l'ADN qui pourrait être celui du violeur. Selon la description vague qu'en a fait la victime, son agresseur est un fumeur de 19 à 25 ans avec des cheveux foncés.

La police a interpellé trois hommes au cours de l'enquête, sans que les soupçons contre eux ne se confirment. Les autorités lucernoises ont promis une récompense de 10'000 francs en cas d'indices permettant d'arrêter le violeur.

(ats)

Votre opinion