Etats-Unis Le viol et le meurtre d’une femme de 79 ans élucidés 34 ans après
Publié

États-UnisLe viol et le meurtre d’une femme de 79 ans élucidés 34 ans après

Les progrès dans l’analyse de l’ADN ont permis d’identifier l’assassin de Lucille Hultgren grâce à d’infimes traces sous les ongles de la victime. Le coupable, un SDF, est mort en 2011.

par
Michel Pralong
Le nom de l’assassin de Lucille Hultgren est désormais connu: il s’agit de Terry Leroy Bramble.

Le nom de l’assassin de Lucille Hultgren est désormais connu: il s’agit de Terry Leroy Bramble.

Service de police de Galt

C’était la seule vieille affaire non résolue (un cold case comme les appellent les Américains) de la petite ville de Galt, en Californie. Elle vient d’être élucidée. Le 23 mai 1988, deux amies de Lucille Hultgren, 79 ans, se rendent chez elle car elle n’était pas venue à l’église la veille. Ils la trouvent morte, dans sa chambre.

La police a conclu que cette femme, qui vivait seule depuis le décès de son mari l’année précédente, avait été violée, étranglée et avait reçu plusieurs coups de couteau à la poitrine. Son décès remontait à deux à cinq jours avant la découverte de son corps. L’enquête n’avait permis d’identifier aucun suspect. Jusqu’à cette année, comme l’ont indiqué les autorités cette semaine lors d’une conférence de presse, comme l’explique CBS.

Ce sont les progrès dans l’analyse de l’ADN qui ont permis de résoudre cette affaire. Avant, il fallait un échantillon d’ADN d’une taille conséquente pour pouvoir établir un profil génétique. Aujourd’hui, une infime quantité suffit. Et elle a été trouvée dans des prélèvements qui avaient été faits sous les ongles de la victime à l’époque. La malheureuse avait dû griffer son agresseur en tentant de se défendre.

Enregistré dans les fichiers de la police

Contrairement à de nombreuses résolutions récentes de cold case, il n’a pas fallu cette fois comparer cette ADN avec une banque de données généalogique pour trouver le coupable. Il a suffi de chercher dans les registres de la police. L’ADN correspondait à celui de Terry Leroy Bramble: un prélèvement avait été fait sur lui en 1992 lorsqu’il avait été arrêté pour une agression sexuelle.

L’homme avait 32 ans lorsqu’il a tué Lucille Hultgren. On ne saura jamais pourquoi il l’avait choisie elle. L’homme, qui était un sans-abri et était enregistré comme délinquant sexuel, est en effet mort de causes naturelles en 2011, sous le pont d’autoroute où il vivait Il avait donc 55 ans à ce moment-là.

Lucille Hultgren avait deux fils. Celui qui est encore en vie a déclaré: «Je suis heureux de savoir que l’affaire a été résolue. J’aimerais que l’homme soit encore en vie pour faire face aux conséquences. J’aimerais que mon frère aîné soit encore en vie pour entendre la nouvelle».

Votre opinion