Japon – Le volcan Aso au Japon se donne en spectacle
Publié

JaponLe volcan Aso au Japon se donne en spectacle

L’éruption volcanique a fait le bonheur des observateurs. Aucun blessé n’est à déplorer pour l’instant.

1 / 3
Le mont Aso (ici ce mercredi) fait partie des volcans sous haute surveillance sur la centaine qui sont actifs au Japon.

Le mont Aso (ici ce mercredi) fait partie des volcans sous haute surveillance sur la centaine qui sont actifs au Japon.

AFP
Le mont Aso (ici ce mercredi) fait partie des volcans sous haute surveillance sur la centaine qui sont actifs au Japon.

Le mont Aso (ici ce mercredi) fait partie des volcans sous haute surveillance sur la centaine qui sont actifs au Japon.

AFP
Le mont Aso (ici ce mercredi) fait partie des volcans sous haute surveillance sur la centaine qui sont actifs au Japon.

Le mont Aso (ici ce mercredi) fait partie des volcans sous haute surveillance sur la centaine qui sont actifs au Japon.

AFP

Le mont Aso, l’un des volcans les plus actifs du Japon, est entré en éruption mercredi, projetant des cendres à 3500 mètres d’altitude et faisant s’éloigner en toute hâte des randonneurs de ce site touristique du Sud-Ouest de l’archipel nippon. Aucun blessé n’a été immédiatement signalé après l’éruption en fin de matinée de ce volcan culminant à 1592 m, qui a fait voler des roches, à la suite d’une explosion spectaculaire filmée par des caméras de vidéosurveillance.

Les autorités ont prévenu les habitants et les touristes de ne pas s’approcher du volcan, alors que s’échappaient des gaz chauds et des cendres et que des pierres dévalaient ses pentes vertes. Les autorités vérifiaient notamment si des randonneurs pourraient avoir été pris au piège, ont précisé des responsables locaux aux médias japonais, tandis que des images montraient des dizaines de véhicules et d’autocars touristiques stationnés sur le parking d’un musée voisin offrant une vue dégagée sur le volcan.

Des torrents de cendres d’une couleur gris pâle ont coulé du mont Aso en direction du musée, mais n’ont pas atteint le site. Pour ceux qui se trouvent à proximité, «il faut faire attention aux gros rochers et aux coulées de matériaux pyroclastiques», a déclaré Tomoaki Ozaki, un responsable de l’Agence météorologique japonaise (JMA), lors d’une conférence de presse télévisée.

«La prudence est de mise, même dans les zones éloignées, car le vent peut transporter non seulement des cendres mais aussi des cailloux», a ajouté M. Ozaki, en mettant en garde aussi contre d’éventuels gaz toxiques. La dernière fois que la JMA a fixé le même niveau d’alerte que celui de mercredi pour le mont Aso (3 sur une échelle de 5) remonte à 2016.

Situé sur l’île de Kyushu, le mont Aso fait partie des volcans sous haute surveillance sur la centaine qui sont actifs au Japon, dont le mont Fuji à une centaine de kilomètres de Tokyo. L’Agence météorologique japonaise avait mis en garde ces derniers jours contre une augmentation de l’activité volcanique dans la région du mont Aso.

(AFP)

Votre opinion

3 commentaires