Jura: Le voleur de la statue «Lili» était à vélo
Publié

JuraLe voleur de la statue «Lili» était à vélo

L’œuvre du sculpteur genevois d’adoption Heinz Schwarz a été saccagée lors d’une curieuse tentative de vol, ce week-end à Delémont.

par
Vincent Donzé
La sculpture «La Promenade» est plus connue sous le nom de «Lili».

La sculpture «La Promenade» est plus connue sous le nom de «Lili».

Lematin.ch/Vincent Donzé

C’est à vélo que le voleur a tenté d’emporter sur une remorque «Lili» et son chien, samedi soir devant le Collège de Delémont, à l’avenue de la Gare. Selon «Le Quotidien Jurassien», le malfaiteur qui transportait la sculpture représentant une dame promenant son chien a été dénoncé à la police par… une dame promenant son chien!

Dans une petite montée, «Lili» est tombée de la remorque, ce qui a laissé le temps à la police d’intervenir. Le voleur s’exprimait en suisse allemand. La laisse s’est-elle rompue pendant cette chute? Où était le chien? Ses pattes sont restées sur le socle en béton, cisaillées plutôt que sciées. Une pince a été retrouvée dans les alentours. Bonjour les dégâts!

Les pattes du chien ont été cisaillées.

Les pattes du chien ont été cisaillées.

Lematin.ch/Vincent Donzé

«Il y avait beaucoup de points d’attache», remarque une passante. Deux pour les pieds de «Lili», trois pour les pattes de son chien. «C’est vraiment insensé. Elle est là depuis la construction du collège», lâche quelqu’un. «Pourquoi ne l’a-t-il pas déboulonnée», s’interroge une passante, la sculpture étant vissée aux quatre coins du socle en béton.

«Je me balade souvent ici le soir: à 19 h 30, il n’y a pas un chat dans le quartier, c’est mort», témoigne une passante. Samedi soir, le voleur a opéré masqué derrière les barrières d’un chantier, du côté de l’avenue de la Gare. Il s’est enfui de l’autre côté, par la passerelle menant au Gros-Seuc.

Lundi, les passantes exprimaient tristesse et incompréhension.

Lundi, les passantes exprimaient tristesse et incompréhension.

Lematin.ch/Vincent Donzé

«Lili» et son chien ont été coulés dans un moule à la fonderie d’art Brotal de Mendrisio (TI). «La Promenade» de 1961 est installée devant le Collège depuis la construction du bâtiment.

Soleurois d’origine, Heinz Schwarz est mort à Satigny, en 1994, à 74 ans. Installé à Genève en 1943, il a posé son atelier en 1968 à Onex, comme en témoigne «La jeune fille agenouillée» posée devant la mairie. À Genève, «L’adolescent et le cheval» sont une œuvre classique de 1971 très remarquée au bout du quai Wilson.

«Pourquoi le voleur ne l’a-t-il pas déboulonnée»? s’interroge une passante.

«Pourquoi le voleur ne l’a-t-il pas déboulonnée»? s’interroge une passante.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Votre opinion