Le voyage à Kitzbühel était réglo

Publié

Jura bernoisLe voyage à Kitzbühel était réglo

Une enquête ouverte sur un week-end offert à des élus dans la station de ski autrichienne a été classée sans suite.

par
Vincent Donzé
L’ancien directeur de Longines Walter von Kaenel est resté dans la légalité et… la générosité!

L’ancien directeur de Longines Walter von Kaenel est resté dans la légalité et… la générosité!

lematin.ch/Vincent Donzé

Un week-end à Kitzbühel offert à des élus par l’instigateur d’un Musée militaire subventionné, pour suivre des épreuves de Coupe du monde de ski? Des élus du Jura bernois sont tombés sous le coup d’une enquête pénale ouverte par le Ministère public des tâches spéciales du canton de Berne. Ils étaient soupçonnés d’«acceptation d’un avantage». L’invitation émanait du colonel Walter von Kaenel, membre du Conseil du Jura bernois (CJB) de 2006 à 2018.

Sept élus et un fonctionnaire étaient du voyage pendant trois jours, en janvier 2018. Ils ont profité d’un séjour de trois nuits, avec accès aux épreuves de Coupe du monde de ski, tous frais payés. Problème: l’ordonnance bernoise sur le personnel n’autorise que des avantages jusqu’à 200 francs.

Régiment d’infanterie 9

Un malaise est apparu quelques mois plus tard avec l’octroi d’une subvention à un projet de Musée militaire lancé à St-Imier par Walter von Kaenel, commandant du régiment d’infanterie 9 de 1990 à 1992.

L’ancienne présidente du CJB Marcelle Forster a parlé d’un voyage «placé sous le signe de l’amitié» en réfutant un quelconque jeu d’influence: les invitations étaient limitées à la commission «Institutions» présidée par Walter von Kaenel. Qui plus est: les bénéficiaires du séjour n’étaient pas tous membres du CJB au moment de l’octroi de la subvention au Musée militaire.

1 / 9
Ancien directeur de la compagnie des montres Longines, Walter von Kaenel a multiplié les fonctions militaires avant d’initier le Groupe de recherches historiques des troupes jurassiennes.

Ancien directeur de la compagnie des montres Longines, Walter von Kaenel a multiplié les fonctions militaires avant d’initier le Groupe de recherches historiques des troupes jurassiennes.

lematin.ch/Vincent Donzé
Entièrement dédié aux troupes militaires jurassiennes, l’espace gris-vert aménagé dans le Musée de St-Imier était devisé à 1,45 million.

Entièrement dédié aux troupes militaires jurassiennes, l’espace gris-vert aménagé dans le Musée de St-Imier était devisé à 1,45 million.

lematin.ch/Vincent Donzé
Le musée est situé dans une ancienne forge, en contrebas de la Tour St-Martin. Il raconte l’histoire militaire commune du Jura et du Jura bernois. La concrétisation de ce projet constitue l’aboutissement de plusieurs années de recherches et de recensement des collections amassées par Walter von Kaenel, commandant du régiment d’infanterie 46 (1988-1989) et du régiment d’infanterie 9 (1990-1992).

Le musée est situé dans une ancienne forge, en contrebas de la Tour St-Martin. Il raconte l’histoire militaire commune du Jura et du Jura bernois. La concrétisation de ce projet constitue l’aboutissement de plusieurs années de recherches et de recensement des collections amassées par Walter von Kaenel, commandant du régiment d’infanterie 46 (1988-1989) et du régiment d’infanterie 9 (1990-1992).

lematin.ch/Vincent Donzé

Quatre ans après l’ouverture de l’enquête, le Ministère public a classé la procédure pénale dirigée contre sept anciens élus du CJB et un membre de l’équipe administrative, comme l’a révélé «Le Quotidien Jurassien».

Selon la justice bernoise, la plupart des participants au voyage ne siégeaient plus au CJB lorsque les grandes décisions concernant le subventionnement du Musée militaire ont été prises. Selon l’ordonnance de classement, la commission «Institutions» n’était pas compétente pour traiter ce dossier.

Purement privée

Pour un crédit de 1,45 million, la compétence appartenait gouvernement bernois, la position du CJB étant consultative. Partant de là, le voyage à Kitzbühel était de nature «purement privée» avec pour seul but de marquer la fin de plusieurs années de travail commun.

Le généreux Walter von Kaenel avait institué une tradition: inviter chaque année à une sortie les membres de la commission qu’il présidait. Le voyage de Kitzbühel était «inapte à influencer les participants dans l’accomplissement de leurs tâches officielles», selon le Ministère public bernois.

Ton opinion

7 commentaires