Formule 1 - Le vrai début de saison
Publié

Formule 1Le vrai début de saison

Le Grand Prix de Bahreïn, il y a trois semaines, s’est joué sur un circuit atypique. Ce week-end, à Imola, la saison de Formule 1 débute sur un tracé historique plus conventionnel. Et Max Verstappen compte bien prendre le dessus.

par
Luc Domenjoz

Un jour de perdu

Max Verstappen a bien failli remporter le Grand Prix de Bahrein, il y a trois semaines. Seuls des problèmes de différentiel et une stratégie un peu foireuse ont relégué le Néerlandais à la deuxième place.

Ce week-end, sur le circuit d’Imola, le pilote Red Bull compte bien rétablir la supériorité de sa RB16B. Mais cela ne sera peut-être pas aussi facile qu’il l’espérait: non seulement les Mercedes W12 ont beaucoup progressé depuis Bahreïn (elles ont signé les deux meilleurs chronos de la première journée d’essais, vendredi), mais Max Verstappen a aussi connu de nouveaux ennuis mécaniques lors de ce même vendredi. Après 10 minutes de la deuxième heure d’essais, la RB16B du Néerlandais tombait en panne de transmission sur le circuit.

Un contretemps qui ne devrait pas empêcher Max Verstappen de se battre à nouveau pour la pole-position, ce samedi après-midi (qualifications dès 15h). S’il y parvient, ce sera sa troisième pole d’affilée.

Max Verstappen devrait se battre pour la pole position ce samedi après-midi à Imola.

Max Verstappen devrait se battre pour la pole position ce samedi après-midi à Imola.

Getty Images

Aston Martin veut attaquer la FIA

Le changement de règlement intervenu cet hiver, entre les saisons 2020 et 2021, a été décidé pour des raisons de sécurité. Il s’agissait de réduire les appuis des monoplaces afin de mettre moins de charge sur les pneus. Ces derniers risquaient de ne pas résister aux charges accrues en 2021 si rien n’était fait.

Mais cette réduction des appuis est passée par une modification des fonds plats, qui a nettement défavorisé certaines voitures par rapport à d’autres.

L’Aston Martin (ex-Racing Point) et la Mercedes font partie des victimes de ce changement. Si Toto Wolff, le patron de Mercedes, préfère ne pas en parler, ce n’est pas le cas d’Otmar Szafnauer, celui de l’écurie Aston Martin. «Ce règlement a été voté uniquement pour des raisons de sécurité, il n’est pas censé favoriser l’une ou l’autre équipe, s’emportait-il vendredi. Avec ces changements, nous perdons une seconde au tour par rapport aux autres monoplaces. Ça nous coûte très cher, et nous voulons que la FIA (ndlr: la Fédération Internationale de l’Automobile) revienne en arrière. Nous allons en discuter avec elle dans ce but. Et s’il le faut, nous l’attaquerons en justice.»

Une réaction qui n’a aucune chance d’aboutir, puisque seules des raisons de sécurité pourraient permettre à la FIA de modifier le règlement technique en pleine saison. Christian Horner, le patron de l’écurie Red Bull, traite même Otmar Szafnauer de «naïf».

Patron d’Asdton Martin, Otmar Szafnauer n’est pas content, il l’a affirmé vendredi en conférence de presse.

Patron d’Asdton Martin, Otmar Szafnauer n’est pas content, il l’a affirmé vendredi en conférence de presse.

REUTERS

Formule 1 à Miami, saison 2

Propriétaire des droits de la F1, Liberty Media essaie désespérément d’organiser un deuxième Grand Prix aux États-Unis - il y a une trentaine d’années, on en comptait même trois par an.

Le premier projet de Grand Prix à Miami tournait autour du port, entre Downtown et South Beach. Il a finalement été refusé par les élus locaux, suite à un trop grand nombre de plaintes de riverains craignant le bruit, la pollution et les gênes du trafic.

Mercredi soir, un nouveau projet a été adopté par la municipalité de Miami Gardens, une municipalité située à une vingtaine de kilomètres au nord de la ville. Son maire, Rodney Harris, comptait parmi les ennemis du premier projet, alors qu’il est à l’origine du projet actuel, consistant à tourner autour du Hard Rock Stadium, le stade des Miami Dolphins, l’équipe locale de NFL (la ligne nationale de football américain). Aligné par le milliardaire Stephen Ross, propriétaire des Dolphins, le budget semble en place. Le premier Grand Prix de Miami pourrait ainsi avoir lieu la saison prochaine déjà.

Y aura-t-il un Grand Prix de Formule 1 autour du Hard Rock Stadium de Miami?

Y aura-t-il un Grand Prix de Formule 1 autour du Hard Rock Stadium de Miami?

AFP

Du changement au calendrier

La pandémie n’est de loin pas terminée, et le calendrier 2021 de Formule 1 en sera probablement fortement affecté - moins toutefois qu’il le fut l’an dernier. Quelques Grands Prix de réserve peuvent être organisés pour pallier aux circuits déficients, mais il n’est pas sûr que la saison puisse compter les 23 courses prévues.

Prévu le 13 juin, le Grand Prix du Canada devrait ainsi être annulé dans les jours à venir, remplacé par une course en Turquie. Au Canada, les autorités exigent une quarantaine à l’arrivée dans le pays. Ce qui rend la course impossible, puisqu’elle suit d’une seule semaine le Grand Prix d’Azerbaïdjan, pour sa part confirmé.

Le Grand Prix de Singapour, prévu en septembre, pourrait lui aussi être annulé au profit d’une deuxième course en Autriche ou en Angleterre.

Par contre, Monaco a tout prévu pour son Grand Prix, dans un peu plus d’un mois. Les tribunes sont montées et on attend des spectateurs, même si les conditions sanitaires pour les accueillir ne sont pas encore claires.

Votre opinion