Sports d’hiver: Le week-end incroyable des Suisses sur neige

Publié

Sports d’hiverLe week-end incroyable des Suisses sur neige

Des podiums comme s'il en neigeait! Le dernier week-end de compétition de sports d'hiver a donné lieu à de nombreuses «perfs» suisses. On rembobine.

par
Robin Carrel
Noé Roth, Julie Zogg et Janik Riebli au top.

Noé Roth, Julie Zogg et Janik Riebli au top.

IMAGO/ZUMA Press

S'il y en a un qui ont dû avoir des crampes aux doigts, ce sont bien les communicants de Swiss-Ski. Les athlètes de leur fédération ont été couverts de médailles en fin de semaine dernière et, pour une fois, il n'y en a pas eu que pour le ski alpin. Même si la victoire de Daniel Yule à Kitzbühel, ainsi que la retraite de Beat Feuz ont fait, forcément, la une de vos journaux…

Pour une fois, ça n'a que moyennement rigolé en vitesse et les Suisses, privés dès vendredi de Marco Odermatt, ont eu de la peine à briller sur la Streif. Oui, on devient très exigeant et à force de demander des adversaires, on en trouve plein. Niels Hintermann a fait un podium et les Romands, jeunes et moins jeunes, ont fait des places d'honneur. Ca a été compliqué aussi chez les femmes à Cortina et heureusement (comme d'hab') que Lara Gut-Behrami était là.

Celle qui a le plus levé les bras ce week-end, c'est Julie Zogg. La St-Galloise a remporté les deux slaloms parallèles de snowboard à Bansko, en Bulgarie. Ses 11e et 12e succès en Coupe du monde. Mais le plus grand exploit est peut-être tombé dimanche, lors de la même épreuve, quand la revenante Patrizia Kummer a pris la troisième place, presque quatre ans après son dernier podium. On ne pensait pas revoir un jour la Valaisanne, championne olympique en 2014 à Sotchi, à ce niveau. Samedi, c'est le Grison Dario Caviezel qui l'avait emporté au même endroit chez les messieurs.

Janik Riebli a une bonne tête de héros lui aussi. L'Obwaldien est monté sur deux podiums en deux jours en ski de fond. Samedi, il a fini pour la première fois de sa carrière sur la boîte, lors du sprint de Livigno. Il a récidivé dimanche, en équipe, avec son compatriote Valerio Grond. Il faut remonter à février 2020, quelques jours avant l'apparition d'un certain virus chinois, pour retrouver la trace d'un top 3 suisse en fond. A 24 ans, le sprinter de Giswil promet beaucoup.

La Suisse a aussi brillé dans les airs. Noé Roth a fini deuxième, samedi, et premier, dimanche, des épreuves de saut au Relais (Can), une station de sports d'hiver située à Lac-Beauport, au Québec. Le Zougois de 22 ans est ainsi largement leader de la Coupe du monde de la spécialité. Il a juste été intouchable ce jour-là, pour fêter son troisième succès au niveau mondial et sa quinzième montée sur une boîte sur le circuit planétaire. Les puristes auront apprécié son double full-full-full.

Il ne faut pas oublier non plus Andri Ragettli. A Laax, là où gamin il avait effectué ses premières pirouettes, le prodige grison a renoué avec la victoire en Slopestyle. Un succès qui le fuyait depuis plus de dix mois: une éternité ou presque pour lui. Le Suisse a pu profiter d'une éclaircie pour gagner, avant que l'épreuve des filles ne soit annulée. Comme c'est le résultat des qualifications qui a dû être pris en compte, ça a rajouté une deuxième place au palmarès de la Genevoise Sarah Höfflin et on ne va surtout pas la bouder.

Il y a un petit soulagement aussi en saut à skis... Après pas mal de doutes, Killian Peier a retrouvé le top 30 en Coupe du monde à Sapporo dimanche. C'était moins bien que son compère Gregor Deschwanden (20e), c'est vrai. Mais après tout ce que le Vaudois a traversé ces derniers mois, ce tout petit point doit mettre pas mal de baume au cœur.

Pour finir, ce n'est pas sur de la neige, mais sur de la glace, c'est vrai. Mais il convient de profiter de cette compilation pour souligner le retour aux affaires des bobeurs suisses. A Altenberg, en Allemagne, Michael Vogt a décroché l'argent européen en bob à deux samedi, puis le bronze continental dimanche. Sa copine Melanie Hasler a aussi remporté de l'argent dimanche, avec sa pousseuse Nadja Pasternack. Une bonne chose, avant les Mondiaux de St-Moritz qui commencent le week-end prochain.

Ton opinion