Nostalgie: Le Zèbre a reçu son passeport burkinabé
Publié

NostalgieLe Zèbre a reçu son passeport burkinabé

Le célèbre camping-car rouge et blanc sillonne les routes africaines depuis plus de quatre ans. Pour le plus grand plaisir de tous ceux qui ont participé à son périple sur deux continents.

par
Par Sandra Imsand
Ouahigouya (Burkina Faso)
1 / 8
Le Zèbre est garé devant les bureaux de la Voix du Paysan, radio communautaire co-fondée par le journaliste de la radio suisse romande Frank Musy.

Le Zèbre est garé devant les bureaux de la Voix du Paysan, radio communautaire co-fondée par le journaliste de la radio suisse romande Frank Musy.

Le Zèbre de sortie dans le village de Oula, dans la nord du Burkina Faso, à l'occasion d'une émission spéciale de 48 heures fin décembre. Une course féminine de vélo était organisée à cette occasion.

Le Zèbre de sortie dans le village de Oula, dans la nord du Burkina Faso, à l'occasion d'une émission spéciale de 48 heures fin décembre. Une course féminine de vélo était organisée à cette occasion.

Après l'arrivée de la course de vélo, sous 35 degrés. Les participantes ont parcouru la distance en tongs ou à pieds nus avec des vélo sans freins!

Après l'arrivée de la course de vélo, sous 35 degrés. Les participantes ont parcouru la distance en tongs ou à pieds nus avec des vélo sans freins!

«Quand on l’a amené au Burkina Faso, certains nous assuraient que le camping-car ne durerait pas, que ce serait un cadeau empoisonné.» Pierre Friderici est ravi d’avoir donné tort à ses détracteurs. Le président de l’association vaudoise Tombouctou 53 jours est aujourd’hui persuadé d’avoir fait le bon choix.

En 2014, le Zèbre, ce fameux camping-car rouge et blanc qui a sillonné toute la Suisse romande avec à son volant Jean-Marc Richard, avait subi un accident de la route. Les dommages étaient suffisamment importants pour que l’assurance refuse de prendre en charge les réparations. Par conséquent, l’emblématique véhicule avait rendez-vous avec la casse.

Studio-mobile pour une radio communautaire

C’était sans compter sur Jean-Marc Richard. L’animateur radio et télévision ne souhaitait pas que son Zèbre finisse comme ça. Et suite à un article paru à ce sujet dans Le Matin, il a accepté une proposition un peu folle de Pierre Friderici. Un peu folle, car elle consistait à faire réparer le Zèbre (plus de 20000 francs de travaux, tout de même) et à le faire parcourir 7000 kilomètres direction le Burkina Faso, pour qu’il puisse prendre du service auprès d’une radio communautaire dans la ville de Ouahigouya. Station appelée La Voix du Paysan, co-fondée par un autre journaliste de la radio suisse romande, ami et mentor de Jean-Marc Richard, à savoir Frank Musy. Une façon de boucler la boucle. «J’ai tout de suite accepté cette proposition, elle allait tellement de soi», explique celui qui a animé l’opération Cœur à cœur en décembre dernier.

Des plaques de métal pour rouler sur piste

Pierre Friderici, accompagné de quelques amis, a donc rapidement organisé un convoi pour que le Zèbre puisse atteindre sa nouvelle maison. Un chemin semé d’embûches, de passages de douanes interminables, d’incertitudes, mais également accompagné de magnifiques paysages, de fous rires et de souvenirs à jamais gravés dans les mémoires. C’est peu avant Noël 2014 que les convoyeurs ont atteint leur destination finale. Et que la nouvelle vie du Zèbre débutait.

Afin d’assurer sa longévité sur les pistes parfois redoutables de cette région du globe, Pierre Friderici avait fait équiper le châssis de plaques de métal et avait demandé qu’un chauffeur spécialement formé soit chargé de le conduire. Un rôle qui revient à Inoussa Ouedraogo, le seul à avoir le droit de se mettre au volant de ce monstre bicolore.

Pris pour un camion de pompiers

L’arrivée du Zèbre dans la ville de Ouahigouya n’a pas manqué de susciter la curiosité. Et plus de quatre ans après son arrivée, cet étonnement ne faiblit pas. «Ce véhicule sort en moyenne six à sept fois par mois, et même s’il fait aujourd’hui partie du paysage de notre région, il y a toujours des personnes qui le découvrent», explique Adama Sougouri, directeur de la Voix du Paysan. Ainsi, il est souvent pris pour un camion de pompiers, à cause de sa belle couleur rouge. «On nous demande souvent s’il peut transporter des malades.» Quant aux enfants, ils demandent souvent à voir l’intérieur du véhicule afin de vérifier les rumeurs selon quoi ce drôle de véhicule contiendrait un lit, une douche et des plaques pour faire chauffer de l’eau. Les responsables de la radio acceptent avec plaisir ces visites qui laissent souvent les bambins bouche bée.

Opérations de sensibilisation dans les écoles

Dans sa nouvelle vie, le Zèbre a pour mission de se rendre dans divers villages et écoles pour servir de studio mobile et de décor à des émissions spéciales sur le terrain. Un rôle absolument nécessaire dans une région où la télévision et internet se sont de loin pas disponibles partout mais où chaque ménage dispose d’un poste radio et où les incursions de djihadistes sont malheureusement courantes. En plus d’informer la population sur l’actualité, la Voix du Paysan met en place diverses campagnes de sensibilisation, comme l’hygiène bucco-dentaire, la prolifération des sacs en plastique ou la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Et c’est toujours le Zèbre qui accompagne ces sorties.

Depuis la Suisse, Jean-Marc Richard continue de suivre les aventures de son ancien compagnon de route. «Je reçois régulièrement des photos du Zèbre de personnes de passage et de la radio. C’est toujours beaucoup d’émotions pour moi d’avoir ces nouvelles.» Et lui aussi est persuadé d’avoir pris la bonne décision voilà quatre ans. «Je suis tellement heureux que l’aventure continue et que le lien soit toujours là entre les enfants d’ici et de là-bas. Je trouve sa présence sur le terrain encore plus utile au Burkina Faso que ce ne fut le cas en Suisse.» S’il n’a pu se rendre qu’un fois sur place en 2015 pour lui rendre visite, il peut compter sur le président de l’association Tombouctou 53 jours, Pierre Friderici, pour régulièrement faire le trajet et s’assurer que le Zèbre sillonne toujours la route.

L’âne de la brousse a de beaux jours devant lui

Du côté de Ouahigouya, le planning du célèbre camping-car est plus chargé que jamais. Dès 2019, il sortira deux à trois fois par semaine pour des opérations spéciales dans les écoles. L’arrivée de «l’âne de la brousse», ou «Ouebonga» en mooré, comme il est affectueusement appelé là-bas, n’aura donc pas été un cadeau empoisonné, mais plutôt une vraie aubaine.

Votre opinion