12.06.2020 à 17:24

AthlétismeLea Sprunger est intriguée par les «13 foulées»

Lea Sprunger a repris la compétition jeudi à Oslo dans le cadre des «Impossible Games» avec un 300 m haies au menu tout en expérimentant une nouvelle technique de course.

par
Sport-Center
Lea Sprunger a repris la compétition jeudi à Oslo dans un meeting à huis clos.

Lea Sprunger a repris la compétition jeudi à Oslo dans un meeting à huis clos.

Keystone

La subtilité était de franchir les trois premières haies en seulement treize foulées, au lieu de quatorze jusqu’à la cinquième haie puis quinze jusqu'au dernier obstacle habituellement. «J'été très contente d'avoir réussi à faire ces 13 foulées en compétition», explique Lea Sprunger, quelques instants après avoir passé la douane vendredi pour revenir en Suisse depuis Oslo le temps d'un weekend. «Je vais essayer désormais de construire là-dessus pour voir ce que cette nouvelle technique vaut vraiment. C'est quelque chose de nouveau et cela demandera encore un peu de temps pour l'assimiler. Mais pour une première fois, c'était positif.»

Un changement exigeant mis en place depuis un peu plus de trois semaines à l’entraînement du côté de Papendal aux Pays-Bas, où la championne d’Europe du 400 m haies 2018 peaufine sa forme au centre de performance national sous les ordres de son coach Laurent Meuwly. «Nous avons abordé cette course avec l’idée d’expérimenter quelque chose de nouveau. Comme il s’agissait davantage d’un show que d’un meeting traditionnel, cela s’y prêtait bien», explique l'entraîneur de Lea Sprunger. Le technicien s’est montré plutôt satisfait du résultat obtenu par son athlète.

«J’estime que cela a plutôt bien fonctionné et que Lea a bien réussi sa course. Comme les organisateurs nous ont averti à la dernière minute que la première haie se trouverait à 50 m au lieu de 40 m habituellement, cela a ajouté un petit stress supplémentaire. Lea a réussi son exécution et a très bien couru les 150 premiers mètres. Mais comme on pouvait s’y attendre, elle a payé en fin de course pour les efforts consentis au début. Elle devra encore gagner en fluidité sur la première partie de course.»

Rendez-vous à Zurich en juillet

A plus d’une année des JO à Tokyo, Lea Sprunger a encore suffisamment de temps devant elle pour parfaire cette nouvelle technique de course inédite pour une femme jusqu’au meeting de jeudi à Oslo. «C’était en effet la première fois qu’une athlète tentait les 13 foulées pour les trois premières haies, confirme Meuwly. Nous devrons faire encore d’autres essais pour savoir si cette technique est bonne ou pas pour elle. Lorsqu’il sera question de faire des chronos, ce qui n’était pas le cas jeudi en Norvège, il est probable que nous revenions aux foulées traditionnelles. Mais en attendant, c’était le bon moment pour tenter l’expérience.»

De retour en Suisse pour le week-end, Lea Sprunger repartira aux Pays-Bas la semaine prochaine. Un bloc d’entraînement d’un mois est prévu à Papendal jusqu’à sa prochaine sortie en compétition officielle aux «Inspiration Games», qui auront lieu à Zurich le 9 juillet prochain.

Cyrill Pasche

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!