02.10.2020 à 13:49

VaudLEB: les bus de substitution maintenus pour plusieurs semaines

Des cars assureront encore durant plusieurs jours la liaison entre Bercher et Cheseaux, car la ligne n’a pas pu être rétablie de manière sûre depuis le déraillement en début de semaine.

Suite au déraillement d'une rame du train Lausanne-Echallens-Bercher à Echallens tôt lundi matin, les mesures de substitution par bus seront maintenues jusqu'à nouvel avis sur le haut de la ligne (archives).

Suite au déraillement d'une rame du train Lausanne-Echallens-Bercher à Echallens tôt lundi matin, les mesures de substitution par bus seront maintenues jusqu'à nouvel avis sur le haut de la ligne (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

A la suite du déraillement dans la nuit de dimanche à lundi d’une composition du LEB en gare d’Echallens (VD), les mesures de substitution par bus sont maintenues jusqu’à nouvel avis entre Bercher et Cheseaux. Après cinq jours d’efforts colossaux pour rétablir la ligne, force est de constater que le 100% de sécurité ne peut encore être assuré, selon les Transports publics lausannois (tl).

Les voies endommagées ne pouvant pour l’heure pas être remises en fonction, l’offre ferroviaire du Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) entre Bercher et Cheseaux reste suspendue, ont indiqué vendredi les tl. «On parle de plusieurs semaines», a précisé Olivier Bronner, responsable du LEB, questionné sur la durée de ces mesures.

Parallèlement à la réparation des dégâts matériels visibles en gare d’Echallens, une évaluation méthodique des systèmes de circulation a été lancée. A ce stade des analyses, aucune action inappropriée d’un collaborateur du LEB n’a été identifiée.

Pour mener à bien ce travail de vérification et de réparation, l’entreprise s’engage à prendre le temps nécessaire pour répondre à sa priorité principale: la sécurité de ses collaborateurs et de ses clients.

Un «incident bivoie»

Deux enquêtes ont été ouvertes: l’une dépêchée par le procureur du Nord vaudois, l’autre par le Service suisse d’enquête de sécurité de la Confédération, détaillent les tl. En ce qui concerne les causes du déraillement, «nous sommes en présence de ce que nous appelons un incident bivoie. Il a été provoqué par un changement de position d’un aiguillage entre le passage des roues avant de la rame et celui des roues arrière», a expliqué M. Bronner.

Le retour du LEB entre Bercher et Cheseaux ne peut ainsi pas être envisagé dans l’immédiat. Concernant les bus de substitution, les mesures prises dès mardi matin ont pu stabiliser le transport des clients. Jusqu’à un retour à la normale, l’entreprise ne ménagera pas ses efforts pour garantir l’information la plus précise à sa clientèle dans les meilleurs délais, souligne-t-elle.

La rame du Lausanne – Echallens – Bercher (LEB) est sortie des rails peu avant une heure du matin dans la nuit de dimanche à lundi, au cours d’une manœuvre de remisage. Le mécanicien qui la conduisait a été légèrement blessé. En plus du train lui-même, le système de signalisation et d’aguillage en gare d’Echallens a été endommagé.

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!