Basket-NBA: LeBron James offre une 6e victoire à Cleveland

Publié

Basket-NBALeBron James offre une 6e victoire à Cleveland

Les Cavaliers se sont imposés face aux Brooklyn Nets mercredi soir, tandis que Golden State s'est incliné face à Oklahoma City.

LeBron James marque un panier face aux Brooklyn Nets. (Jeudi 22 novembre 2017)

LeBron James marque un panier face aux Brooklyn Nets. (Jeudi 22 novembre 2017)

AFP

La superstar de Cleveland LeBron James a submergé avec ses 33 points les Brooklyn Nets pour offrir mercredi aux Cavaliers, en plein renouveau, une sixième victoire de suite (119-109).

James a comme souvent fait la différence à lui tout seul, ou presque, en marquant 20 points dans la seule dernière période. Il a notamment réussi quatre paniers à trois points, ce qui lui permis de devenir le 26e joueur dans l'histoire de NBA à avoir réussi 1500 tirs primés.

Le triple champion NBA avait dû quitter brièvement ses coéquipiers en fin de 2e période pour soigner une blessure au visage, nécessitant la pose d'agrafes.

Grâce à «King James» et à son grand ami Dwyane Wade (18 pts), arrivé l'été dernier en provenance de Chicago, les Cavaliers poursuivent leur belle remontée et effacent peu à peu leur mauvais début de saison: ils sont 4e de la conférence Est (11 v-7 d). Mais cette victoire n'a pas été une formalité: les Nets ont compté jusqu'à onze points d'avance grâce à Rondae Hollis-Jefferson (20 pts) et les deux équipes étaient encore a égalité en début de 4e période (77-77).

Brooklyn a concédé sa 11e défaite de la saison, pour six défaites, et reste coincé à la 13e place.

Westbrook fait son show et fait craquer Golden State

Russell Westbrook a marqué 34 points et gagné son duel, parfois houleux, avec son ancien binôme Kevin Durant, conspué comme attendu pour son retour à Oklahoma City, lors de la nette victoire mercredi du Thunder face à Golden State (108-91).

Westbrook, meilleur joueur (MVP) de la saison dernière, est resté aux portes du «triple double» (trois catégories de statistiques à dix unités et plus), mais il n'en a cure. Avec ses 34 points (13 sur 27 au tir), 10 rebonds et neuf passes décisives, la star d'OKC a donné une leçon aux champions en titre.

Après deux périodes, il avait marqué 20 points et relégué les Warriors à 17 points (65-48). Bien épaulé par Carmelo Anthony (22 pts) et Paul George (20 pts), Westbrook a rendu fébrile les «shooteurs» de Golden State, dont Stephen Curry (24 pts), limités à 41,3% de réussite et auteurs de 22 pertes de ballon.

Le N.0 d'OKC a aussi pris le meilleur sur Durant, son coéquipier jusqu'à son départ pour Golden State en juillet 2016 qui a été limité à 21 points et a même failli perdre son légendaire sang-froid.

Chahuté sans surprise par le public d'Oklahoma City qui le considère comme un traître, le MVP de la saison 2013-14 n'a pas apprécié les provocations à répétition de Westbrook et les deux joueurs se sont même retrouvés front contre front, avant d'être séparés par leurs coéquipiers.

Après cette cinquième défaite en 18 matches, Golden State reste 2e de la conférence Ouest, tandis qu'OKC est 8e (8 v-9 d) avant les derniers matches de la soirée de mercredi.

Fin de série pour Boston à Miami

La série de seize victoires consécutives de Boston a pris brutalement fin mercredi avec la défaite des Celtics à Miami (104-98). Boston reste solidement installé à la première place de la conférence Est (16 v-3 d), mais les Celtics sont tombés de haut, face à une équipe coincée avant la rencontre à la 12e place.

Miami, sous l'impulsion de Goran Dragic (27 pts) et de Dion Waiters (26 pts), est rapidement passé en tête et a creusé progressivement l'écart face à Boston, longtemps méconnaissable à l'image de son meneur Kyrie Irving (11 sur 22 au tir).

Les Celtics se sont réveillés durant le 4e quart-temps grâce à Irving (23 pts) et surtout Jayson Tatum (18 pts). Ils sont revenus à un point (91-90) à trois minutes de la sirène, mais deux paniers à trois points successifs de Waiters ont redonné de l'air à Miami.

Avec 16 victoires de suite, Irving et ses coéquipiers sont tout de même rentrés dans la glorieuse histoire des Celtics, franchise la plus titrée de la NBA: ils ont réussi le 4e plus longue série de victoires, à trois succès du record (19) datant de 2008.

(AFP)

Ton opinion