Publié

BatteriesLeclanché confronté à des problèmes de liquidités

Sans apports supplémentaires de fonds, le fabricant vaudois de batteries, qui prévoit une lourde perte en 2012, ne pourra poursuivre ses activités que jusqu'à mi-décembre environ.

La perte nette pour l'exercice 2012 sera nettement plus élevée que celle de l'an passé, avertit Leclanché.

La perte nette pour l'exercice 2012 sera nettement plus élevée que celle de l'an passé, avertit Leclanché.

Keystone

Le conseil d'administration et la direction ont pris des contacts avec des partenaires industriels et des investisseurs potentiels, mais aucun accord définitif n'a pu encore être trouvé, a indiqué lundi Leclanché dans un rapport intermédiaire. Les liquidités et dépôts à court terme s'élevaient à 2,9 millions de francs à fin octobre.

Faute d'accord, le groupe a décidé de mettre en place avec effet immédiat des mesures de préservation du cash, notamment en mettant en place des équipes et des horaires réduits, a informé le groupe, sans donner davantage de précisions.

Leclanché, spécialisé dans la production de cellules lithium-ion de grand format et dans les solutions de stockage d'énergie, a souffert au 3e trimestre d'un démarrage plus lent que prévu de sa nouvelle ligne de production en Allemagne

L'entreprise espère résoudre le problème au plus tard à la fin de l'année. Leclanché a en outre été confronté à une baisse des commandes plus fortes qu'attendu, le contraignant à revoir à la baisse ses prévisions.

Perte aggravée

La perte nette pour l'exercice 2012 sera nettement plus élevée que celle de l'an passé, avertit Leclanché. En 2011, elle avait atteint 11,6 millions de francs.

Au 1er semestre 2012, le groupe avait inscrit une perte de 5,4 millions de francs, contre un résultat négatif de 4,9 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires avait en revanche augmenté de 25% à 8,4 millions.

La société, dont le siège social se trouve à Yverdon-les-Bains, emploie au total 126 personnes. Ancien fleuron industriel vaudois, la firme est passée ces dernières années du statut de fabricant de piles traditionnelles à celui de producteur de cellules lithium-ion de grand format. Celles-ci sont destinées notamment aux voitures électriques et au stockage d'énergies renouvelables.

L'action Leclanché était en chute libre lundi à la Bourse suisse suite à l'avertissement sur résultat et aux perspectives peu rassurantes. En fin de matinée, le titre s'effondrait de plus de 55% à 4,40 francs.

(ats)

Votre opinion