10.04.2013 à 08:28

BatteriesLeclanché se bat pour assurer sa survie

Le fabricant vaudois de cellules lithium-ion de grand format propose à ses actionnaires, réunis en assemblée générale ce mercredi, de réduire puis d'augmenter le capital afin de dégager du financement.

Le groupe d'Yverdon-les-Bains (VD) a fait connaître sa proposition en diffusant mercredi matin un communiqué mentionnant un ordre du jour révisé à la dernière minute. Le conseil d'administration mise désormais sur une réduction du capital ainsi qu'une augmentation dans la foulée de la première opération.

Grosse perte en 2012

Leclanché précise, dans ses explications, que la proposition se fonde sur l'analyse de différents scénarios de restructuration financière. L'entreprise, en proie depuis des mois à de très graves problèmes de liquidités, ajoute avoir aussi tenu compte du «sentiment» constaté auprès d'investisseurs potentiels.

Pour mémoire, l'entreprise a essuyé une perte nette de 15,2 millions de francs l'an dernier, après déjà -11,6 millions lors de l'exercice antérieur. Le chiffre d'affaires s'est en revanche accru de 20% pour s'établir à 16,1 millions. Leclanché emploie 117 personnes, dont 57 à Yverdon et 66 à Willstätt en Allemagne.

La réduction de capital proposée consiste à diminuer la valeur nominale des plus de 5,63 millions d'actions nominatives en circulation. La valeur de celles-ci passera, en cas d'acceptation des actionnaires, de 5 à 2 francs. Les 3 francs de différence seront alors attribués aux réserves générales.

Augmentation en trois tranches

L'opération sera suivie d'une augmentation ordinaire du capital en trois tranches: émission d'actions avec droits préférentiels préservés pour les actionnaires existants, placement privé réservé aux nouveaux investisseurs et placement privé pour une conversion potentielle du prêt accordé (5 millions d'euros) à la filiale allemande par le fonds Bruellan.

Ce prêt-relais, dont la validité arrivera à échéance au 30 juin prochain à la suite d'une récente prolongation, doit permettre de garantir l'activité de Leclanché jusqu'à fin avril, selon des informations transmises il y a un peu plus d'un mois.

Comme mentionné dans l'invitation à l'assemblée générale, Leclanché prévoit toujours la création de capital additionnel, conditionnel et autorisé. L'idée consiste à apporter «la flexibilité nécessaire à la restructuration de la société».

Changement de profil

Début mars, Leclanché avait dit étudier des pistes passant par une rationalisation de son organisation et un renforcement de ses capacités de vente et de production. La firme espère aussi profiter d'un programme de subventions de 50 millions d'euros du gouvernement allemand pour des projets de stockage de courant.

Ancien fleuron industriel du Nord vaudois, l'entreprise est passée ces dernières années du statut de fabricant de piles traditionnelles à celui de producteur de cellules lithium-ion. Celles-ci sont destinées notamment aux voitures électriques et au stockage d'énergies renouvelables.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!