Coronavirus: L’économie suisse moins affectée que prévu, selon le KOF
Publié

CoronavirusL’économie suisse moins affectée que prévu, selon le KOF

Le PIB devrait se contracter de 3,5% en 2020 au lieu du repli de 4,2%, selon les économistes interrogés par l’institut KOF. Ceci en raison de la pandémie.

Dans un horizon de cinq ans, l’économie helvétique devrait connaître une croissance moyenne de 1,4%, contre +1,5% lors de la dernière enquête du KOF. 

Dans un horizon de cinq ans, l’économie helvétique devrait connaître une croissance moyenne de 1,4%, contre +1,5% lors de la dernière enquête du KOF.

KEYSTONE

L’impact de la pandémie de coronavirus devrait être moins sévère qu’attendu sur l’économie suisse. Le produit intérieur brut (PIB) se contractera de 3,5% en 2020, selon le consensus des économistes interrogés par l’institut KOF, qui tablait sur un repli de 4,2% lors de la dernière enquête en octobre.

En revanche, les perspectives pour les prochaines années n’ont guère changé, explique mardi le Centre des études conjoncturelles (KOF) de l’EPF de Zurich. Pour 2021, le consensus s’attend à un rebond du PIB de 3,4%, légèrement mieux que la progression de 3,3% prévue jusqu’ici. Dans un horizon de cinq ans, l’économie helvétique devrait connaître une croissance moyenne de 1,4%, contre +1,5% lors de la dernière enquête.

Le regain d’optimisme est dû principalement aux perspectives d’investissements d’infrastructures, attendues en hausse de 3,8% cette année. Auparavant, les économistes interrogés par le KOF craignaient un recul de 5,3%. En 2021, ces investissement devraient croître de 3,3% (+2,2% en octobre).

Aussi dans les exportations

Du côté des exportations, l’enquête va dans le sens d’une évolution moins défavorable qu’attendu avec un recul de 5%, moins important que les 7% du dernier sondage. Les économistes s’attendent cependant à un rebond moins vigoureux en 2021, soit +5,4% (+7,2% en octobre).

Le taux de chômage en glissement annuel devrait se fixer à 3,2% en 2020 et à 3,8% l’année prochaine, une amélioration d’un point de pourcentage par rapport aux dernières estimations. Sur cinq ans, le taux moyen est attendu à 3,1% et le médian à 3,0% (2,9% pour les deux en octobre).

Le consensus table sur un taux Libor en francs à trois mois à 0,74% (inchangé) dans un horizon de trois et douze mois. Le taux au comptant à dix ans est attendu respectivement à -0,47% (-0,44%) et -0,35% (-0,30%).

Un euro devrait s’échanger contre 1,08 franc dans trois mois et contre 1,07 franc d’ici une année, des prévisions stables. Pour le dollar, ce sera 0,92 franc (0,94) et 0,91 franc (0,92), selon le sondage.

A en croire les économistes susmentionnés, l’indice du marché élargi de la Bourse suisse, le Swiss Performance Index (SPI), va atteindre 12’800 points (12'700) dans trois mois et 13'200 points (13'300) d'ici une année.

(ATS/NXP)

Votre opinion