28.09.2020 à 16:10

Meyrin (GE)L’écoquartier se dote d’un supermarché participatif

Le quartier des Vergers à Meyrin va accueillir le supermarché paysan «La Fève» qui va y déménager ses locaux et qui prévoit même de s’agrandir.

Les futurs locaux de la Fève ouvriront leurs portes en novembre prochain.

Les futurs locaux de la Fève ouvriront leurs portes en novembre prochain.

KEYSTONE/THEOPHILE BLOUDANIS

Le supermarché paysan participatif «La Fève» va déménager ses locaux au coeur de l’écoquartier des Vergers à Meyrin (GE). Il prévoit même de s’agrandir.

Inspirée d’initiatives parisiennes ou new-yorkaises, la Fève, déjà présente à Meyrin, va s’installer dans un nouveau magasin qui sera approvisionné notamment par les artisans présents dans les étages inférieurs du bâtiment. Le commerce ouvrira ses portes en novembre prochain, ont précisé lundi les initiateurs du projet devant la presse.

Plus qu’une «épicerie» de quartier, la démarche s’inscrit dans un mouvement de transition écologique et sociale. «C’est un projet entièrement participatif qui mettra en valeur les liens entre producteurs et consommateurs locaux», indique Benoît Molineaux, membre du conseil d’administration de la Fève. «Nous allons accueillir un fromager, un boulanger et un boucher, qui vendront leurs produits locaux dans le supermarché», ajoute-t-il.

Le projet doit aussi permettre de développer l’écoquartier des Vergers. «C’est le début d’une idée plus longue, qui initiera peut-être l’approvisionnement de nourriture de demain», déclare Reto Cadotsch, paysan retraité et initiateur de la coopérative de la Fève.

Financièrement, le projet est soutenu par la plateforme de récolte de fonds participatifs Sig impact. Sur les 50'000 francs annoncés, la Fève a déjà recueilli près de 13'000 francs.

Voir plus grand

Selon les initiateurs, le projet à long terme sera de construire une «Grande Fève» devant le magasin sur l’Esplanade des récréations, dans un bâtiment spécialement conçu pour l’occasion. Certains habitants ont cependant fait recours contre la future construction et les négociations sont en cours. La fin des travaux pourrait intervenir dans deux ans.

Toute personne pourra s’y rendre pour faire des achats, mais les initiateurs prévoient à long terme un accès réservé aux membres de la coopérative. «Nous insistons sur l’aspect participatif de la Fève», note Frédéric Deshusses, responsable de la communication extérieure de la Fève. «Imaginez cela comme un club de foot: pour y jouer, il faut être membre», dit-il.

La coopérative prévoit des possibilités d’ouverture à un plus large public. L’idée serait par exemple d’ouvrir la Fève une fois par semaine à des clients non-membres.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!