L’édition 2023 du Salon de l’auto passe à la trappe

Publié

GenèveL’édition 2023 du Salon de l’auto passe à la trappe: cap sur le Qatar

Prévu initialement en février prochain au bout du lac, le Geneva International Motor Show aura lieu exclusivement à Doha. C’est la quatrième fois consécutive que la grand-messe de l’automobile est annulée à Genève. 

TDG

«Le Geneva International Motor Show (GIMS) aura exclusivement lieu au Qatar, en 2023», tel est le couperet tombé jeudi, en début de soirée.

Prévu au bout du lac en février 2023, il a finalement été annulé, a annoncé la fondation du «Comité permanent du Salon international de l’automobile de Genève». Ceci en raison «des incertitudes qui pèsent sur l’économie et la géopolitique mondiales, de même que des risques liés à l’évolution de la pandémie».

Les organisateurs ont décidé de se concentrer exclusivement sur la planification de l'événement à Doha l’an prochain. Pour rappel, il était prévu que le Salon de l’auto tienne deux éditions, la première du 14 au 19 février 2023 à Palexpo, à Genève, et la seconde «première mondiale» en novembre au Qatar. 

Risques «bien trop importants»

«Le format développé et le projet ont été très bien accueillis. Mais en fin de compte, les risques étaient bien trop importants», précise Maurice Turrettini, président de la fondation du Salon international de l'automobile de Genève.

«En ces temps incertains, de nombreuses marques ne sont pas en mesure de s'engager à participer à un salon en Europe en hiver», continue Sandro Mesquita, CEO du Geneva International Motor Show, tout en regrettant cette annulation. 

La première édition du «Geneva International Motor Show Qatar» se déroulera dans les locaux du Doha Exhibition and Convention Center. L'événement y sera prévu tous les deux ans. Les dates exactes seront communiquées ultérieurement. 

Quatrième annulation consécutive

Le Salon de l’auto avait dû annuler son édition 2020 quelques jours avant son ouverture, alors que le coronavirus entrait dans nos vies avec fracas. Un nombre d’inscrits en baisse et le spectre de la pandémie avaient conduit les organisateurs à supprimer la cuvée 2021, puis celle de 2022, pour les mêmes raisons. 

(szu)

Ton opinion

35 commentaires