Ski: L’élection du président de la FIS contestée devant la justice
Publié

SkiL’élection du président de la FIS contestée devant la justice

L’élection fin mai de Johan Eliasch comme président de la Fédération internationale de ski est remise en question par différentes fédérations nationales, dont la Suisse. Le Tribunal arbitral du sport sera sollicité.

par
Rebecca Garcia
Johan Eliasch, ancien CEO de l’entreprise Head, a bénéficié d’une élection controversée.

Johan Eliasch, ancien CEO de l’entreprise Head, a bénéficié d’une élection controversée.

Fabrice Coffrini / AFP

Les Fédérations de ski de plusieurs pays – dont la Suisse – se plaignent de la réélection de Johan Eliasch à la présidence de la FIS. Ils estiment que le procédé n’était pas démocratique, et cherchent à invalider le vote devant des autorités supérieures.

«Une lettre a été envoyée jeudi soir à toutes les fédérations membres de la FIS, confirme samedi un porte-parole de Swiss-Ski. Cette lettre informait que l’Autriche, l’Allemagne, la Croatie et la Suisse allaient faire examiner par le TAS les procédures du Congrès 2022 de la FIS.»

«L’élection a été conduite selon nos statuts»

Le vote a eu lieu à Milan, lors du 53e congrès de la Fédération internationale. Le choix proposé: voter pour le Suédo-Britannique ou ne pas voter du tout. Plusieurs représentants de fédérations avaient quitté la salle pendant l’élection, en fustigeant le procédé. Ils avaient auparavant réclamé que les membres puissent voter «oui», «non» ou s’abstenir, ce qui a été refusé par la FIS.

Le président réélu pour un mandat de 4 ans avait bien senti le malaise. Il avait affirmé à «Insidethegames» que chacun était libre d’avoir son opinion. «Par contre, l’élection a été conduite selon nos statuts.» Il avait aussi glissé une phrase à l’encontre de ceux qui ont quitté la salle. «La FIS doit être une fédération pour tous nos membres, et pas seulement pour une sélection d’entre eux.»

Votre opinion