Votations fédérales: l’élevage de poulets au coeur de la campagne

Publié

Votations fédéralesL’élevage de poulets au cœur de la campagne

L’association Pour l’Égalité Animale (PEA) montre dans une vidéo les conditions d’élevage de cette volaille très prisée en Suisse. Elle a été tournée dans le canton de Vaud chez un fournisseur de la Migros.

par
Eric Felley
Une image extraite de la vidéo tournée par PEA dans un élevage du canton de Vaud, qui livre à Migros.

Une image extraite de la vidéo tournée par PEA dans un élevage du canton de Vaud, qui livre à Migros.

PEA

L’association PEA (Pour l’Égalité Animale) n’allait pas rester les bras croisés durant cette campagne en faveur de l’initiative contre l’élevage intensif. Elle a diffusé mercredi une vidéo tournée illégalement dans les locaux d’un fournisseur vaudois de Micarna, le secteur viande de la Migros. Cette publication intervient dans le cadre de la campagne pour l’initiative contre l’élevage intensif en Suisse.

15 par mètre carré

Tournées durant la nuit, ces images témoignent de la promiscuité des jeunes volailles et servent à illustrer le caractère «intensif» de cet élevage. Pour PEA, le document montre des poulets «entassés jusqu’à 15 par mètre carré sans accès à l’extérieur, des cadavres en décomposition, des poulets déformés ou boiteux, des documents attestant de dizaines de morts en élevage chaque semaine et d’un envoi à l’abattoir après moins de 40 jours de vie».

Conditions standards

Pourtant cet élevage est actuellement dans les normes. Pour Pia Shazar, porte-parole de l’association: «Ces poulets sont élevés dans des conditions standards et légales, comme près de 93% des poulets d’engraissement en Suisse. Devant de telles images, on ne peut plus affirmer que l’élevage intensif n’existe pas en Suisse».

La Migros ne commente pas

Tristan Cerf, porte-parole de la Migros, réagit très brièvement: «Migros ne commente pas cette vidéo publiée dans le cadre de la votation sur l’élevage intensif. Ses auteurs semblent préciser que les directives qui le concernent sont suivies par notre fournisseur».

Ton opinion

26 commentaires