23.09.2015 à 06:29

StyleL’élu qui tutoie les inconnus

Le courrier électoral de Mathias Reynard (PS/VS) choque certains de ses destinataires avec son ton jugé trop «jeune».

par
Raphaël Pomey
Laurent Crottet

En politique, un peu de fraîcheur fait parfois du bien. Benjamin du Parlement, le socialiste valaisan Mathias Reynard l’a bien compris, lui qui a adressé des lettres aux nouveaux électeurs majeurs de sa région, ainsi qu’à ses contemporains, pour les encourager à se rendre aux urnes, d’ici quelques jours. Au début des missives, un inhabituel «salut», suivi de multiples tutoiements.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!