21.11.2020 à 16:41

MotocyclismeMiguel Oliveira, héros de toute une nation

Le Portugais signe la pole position du premier GP du Portugal à se tenir sur l’extraordinaire circuit de Portimão. Le champion du monde, Joan Mir, seulement vingtième.

von
Jean-Claude Schertenleib
Miguel Oliveira devant son «public».

Miguel Oliveira devant son «public».

KEYSTONE

Le titre mondial MotoGP attribué à Joan Mir (Suzuki) depuis une semaine, on imaginait bien que ce dernier GP d’une saison qui entrera dans l’histoire – 14 courses en 19 semaines, 9 vainqueurs différents, série en cours jusqu’à demain peu avant 16 heures – pourrait réserver quelques nouvelles sensations. Et jusque-là, personne n’a été déçu: pole position de celui qui est désormais le héros de toute une nation, Miguel Oliveira (KTM), Morbidelli encore meilleur pilote Yamaha, Cal Crutchlow (Honda) qui s’élancera pour sa dernière de pilote titulaire de la deuxième ligne, le pilote de test Honda, l’Allemand Stefan Bradl, sixième, n’en jetez plus.

Quoique, quand on vous dira encore que Valentino Rossi ne s’élancera que de la dix-septième place et que le champion du monde, Joan Mir, est vingtième des qualifications, tout le monde comprendra que le spectacle sera dantesque ce dimanche.

Il sera logiquement plus tendu dans les deux autres catégories, puisque les titres mondiaux y seront attribués. En Moto2, le leader du championnat, Enea Bastianini, est d’un calme étonnant (4e chrono), le Britannique Sam Lowes (5e) continue de serrer les dents, mais personne ne sait s’il sera en mesure de tenir le rythme sur la longueur de la course (il souffre terriblement de son poignet droit, suite à sa chute des essais du GP de Valence), alors que Luca Marini (2e chrono) n’a rien à perdre.

Côté suisse, si Dominique Aegerter fait parfaitement son job de remplaçant (22e), Thomas Lüthi (24e) est toujours très éloigné de ce que l’on attend de lui. Ce sera sa dernière course avec son team actuel et sa nouvelle «vie» commencera jeudi prochain, à Jerez de la Frontera... au guidon de la moto qui a permis aujourd’hui à Remy Gardner de signer la pole position!

En Moto3, Ai Ogura (Honda), le premier dauphin actuel d’Albert Arenas (KTM), l’a battu de 112 millièmes, les deux hommes s’élanceront de la deuxième ligne, alors que Tony Arbolino (Honda), le vainqueur de dimanche dernier, s’est totalement raté dans la première phase des qualifications et aura du travail plein les bras de sa 27e place sur la grille, trois rangs devant le Fribourgeois Jason Dupasquier (KTM), très bon vendredi, beaucoup moins ce samedi.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Galotta

22.11.2020 à 08:12

A la RTS ils sont plus préoccupé de savoir si le frigo à gnôle est plein que de satisfaire les téléspectateurs...

Oto Mobil

21.11.2020 à 17:29

Et la Tsr2 va nous saboter en différé cette dernière course comme déjà deux dimanche avec le départ d'une course de voile qui dure 2 mois repoussée à cause du brouillard et avec un slalom dame qui dure tout l'hiver et qui n'intéresse plus grand monde. Autant dire tout de suite que les courses moto sont devenue un bouche-trou pour faire passer le temps entre les pubs ou vont il encore nous les sucrer à cause du championnat de minigolf de Papouasie ?...LA...MEN...TABLE cette Tsr !