05.08.2020 à 12:31

AmeublementL’entrepreneur suisse Dan Mamane derrière le rachat de Conforama

Investisseur majoritaire dans le rachat de Conforama Suisse au groupe Steinoff International, Dan Mamane a financé la transaction «en grande partie» sur ses fonds propres et avec le soutien de banques.

Les pourparlers avec Steinhoff International, l’ancien propriétaire de Conforama Suisse, et la direction de cette dernière ont débuté il y a un an.

Les pourparlers avec Steinhoff International, l’ancien propriétaire de Conforama Suisse, et la direction de cette dernière ont débuté il y a un an.

AFP

Dan Mamane se profile comme l’investisseur majoritaire dans le rachat de Conforama Suisse au groupe Steinoff International. «Je veux apporter mon savoir-faire pour que le groupe poursuive son développement, mais je ne souhaite pas m’impliquer au niveau opérationnel», a-t-il indiqué à AWP.

La semaine dernière Conforama avait uniquement annoncé avoir été racheté par un «groupe d’investisseurs suisses». «Nous ne voulions pas faire de secret, simplement faire en sorte que l’annonce se concentre sur Conforama Suisse», explique Dan Mamane. Le montant de la transaction reste toutefois confidentiel.

Les pourparlers avec Steinhoff International, l’ancien propriétaire de Conforama Suisse, et la direction de cette dernière, ont débuté il y a un an. «Nous n’étions pas les seuls à être intéressés mais notre ancrage suisse et la rigueur dont nous avons fait preuve ont plaidé en notre faveur», explique Dan Mamane. Conforama Suisse recherchait un partenaire solide, après «avoir souffert des déboires de son ancien propriétaire».

Investisseur majoritaire, l’entrepreneur a financé la transaction «en grande partie» sur ses fonds propres et avec le soutien de banques. «Une acquisition est un pari, mais dans ce cas, il est raisonné, avec peu d’endettement», a-t-il précisé.

Secteur «100% nouveau»

Avec neuf sociétés actives dans l’électronique grand public parmi ses réalisations, l’entrepreneur se lance pour la première fois sur le marché du meuble, un secteur «100% nouveau». Avec un chiffre d’affaires annuel de 450 millions de francs en 2019, Conforama Suisse a une taille bien supérieure à ses autres entreprises, pour lesquelles le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas les 100 millions de francs.

«Les cartes sont redistribuées sur ce marché très compétitif et je suis convaincu que Conforama Suisse peut continuer à tirer son épingle du jeu dans le nouveau paysage, comme le montre la résilience de l’enseigne pendant la crise du coronavirus».

Aucune synergie n’est attendue avec ses autres sociétés, et Conforama Suisse continuera ses activités de manière entièrement indépendante, menées sous la houlette de sa direction actuelle.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!