Publié

FootballL’équipe de Suisse dans le chapeau 2

C’était attendu, c’est désormais officiel: la sélection de Vladimir Petkovic ne sera pas tête de série lors du tirage au sort du 7 décembre, qui déterminera les groupes des éliminatoires avec le Mondial 2022.

par
Sport-Center
De droite à gauche, Vladimir Petkovic, Damien Mollard et Pierluigi Tami.

De droite à gauche, Vladimir Petkovic, Damien Mollard et Pierluigi Tami.

KEYSTONE

La FIFA a confirmé vendredi ce que l’on savait déjà: l'équipe de Suisse, aucune victoire en 2020, figure bien dans le chapeau 2 pour le tirage au sort (le 7 décembre à 18h à Zurich) des groupes pour les éliminatoires du Mondial 2022 au Qatar, qui se dérouleront entre mars et novembre 2021.

Treize sélections européennes iront à la Coupe du monde, agendée du 21 novembre au 18 décembre 2022: les premiers des dix groupes, ainsi que trois autres déterminées par des barrages opposant les dix deuxièmes de groupe, plus deux équipes issues de la Ligue des nations. Séparées en trois, ces 12 sélections s'affronteront sur des matchs à élimination directe en mars 2022.

La France, championne du monde en titre, se retrouve sans surprise dans le chapeau 1, aux côtés des autres cadors européens, la Belgique, tête de série No 1, le Portugal, l’Angleterre, l’Espagne ou encore l’Allemagne, dans un ordre défini par le classement mondial de la FIFA.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
14 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Fabinou

28.11.2020 à 07:43

On espère tous que notre équipe sorte des pools et pourquoi pas disputer la phase finale. Le pb n'est la valeur de notre adversaire mais les conséquences de tous ces paramètres. - La forme et confiance du moment. - Les blessures. - Le coaching -L' arbitrage - Et bien sur la chance car il en faut. Si votre équipe retrouve ses performances d' antan tout est permis ne serait- ce que de performer pour le bonheur du pays. - -

Oleg

27.11.2020 à 14:20

Au moins la Suisse est sûre de ne pas jouer contre l’Ukraine...

Carton jaune

27.11.2020 à 13:14

A sa juste place mais on ne progresse plus.