13.10.2020 à 12:32

CyclismeL’équipe Jumbo Visma quitte le Giro

Après la formation Mitchleton-Scott, ce sont les Jumbo-Visma de Steven Kruijswijk qui sont contraints de quitter le Giro à cause du Covid-19.

par
Sport-Center
Tony Martin, ici le 11 octobre à l’arrivée à Roccaraso, comme toute l’équipe Jumbo Visma va quitter le Tour d’Italie suite au test positif au Covid-19 de son leader Steven Kruijswikj. 

Tony Martin, ici le 11 octobre à l’arrivée à Roccaraso, comme toute l’équipe Jumbo Visma va quitter le Tour d’Italie suite au test positif au Covid-19 de son leader Steven Kruijswikj.

KEYSTONE

L’équipe Jumbo-Visma a annoncé son retrait du Tour d’Italie, avant le départ de la 10e étape mardi à Lanciano alors que son leader Steven Kruijswijk, 3e du Tour de France 2019, a été diagnostiqué positif au Covid-19. La formation néerlandaise n’a pas annoncé pour l’instant d’autres contaminations parmi ses rangs. Elle indique qu’elle communiquera ses motivations dans les heures à venir.

Jumbo-Visma est la deuxième équipe, après Mitchelton, à annoncer son retrait du Giro. La formation australienne déplore, elle, plusieurs cas de Covid-19 détectés chez Simon Yates puis des membres de son encadrement. «Il en va de notre responsabilité envers nos coureurs, notre staff, le peloton et les organisateurs de nous retirer du Giro d’Italia», écrit Brent Copeland, le manager général, dans un communiqué.

Sur les 571 tests effectués dimanche et lundi au sein des 22 équipes, huit se sont avérés positifs. Deux coureurs et six membres de staffs sont concernés. La formation néerlandaise Jumbo-Visma avait tout de suite confirmé que son coureur Steven Kruijswijk, 11e du classement général jusqu’ici, en faisait partie. La formation australienne Mitchelton-Scott s’est, elle, retirée de la course suite à l’annonce de quatre autres cas positifs dans son encadrement après celui de Simon Yates. L’autre coureur est l’Australien Michael Matthews de la formation Sunweb. Et les deux derniers cas concernent un membre de l’équipe AG2R La Mondiale et un autre de la formation Ineos Grenadiers.

«Nous prenons beaucoup de mesures au sein de l’équipe pour éviter la contamination, s’est désolé Kruijswijk (33 ans). Je ne peux pas croire que je l’ai. Je me sens juste en forme. C’est une très grande déception», a ajouté le Néerlandais, qui avait terminé le Giro 2016 au pied du podium (4e) après avoir longtemps fait figure de vainqueur.

Michael Matthews (30 ans) a été lui aussi placé en quarantaine, a annoncé son équipe Sunweb, en précisant que l’Australien, vainqueur de deux étapes du Giro dans le passé, «est actuellement asymptomatique». À ce stade, aucun autre membre de l’équipe ne présente de symptômes de Covid-19», a ajouté Sunweb. Vingt équipes restent donc en course dans le Giro qui approche de la mi-course et doit se terminer le 25 octobre à Milan.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Sanguinetoi

13.10.2020 à 13:42

UNE SACRÉE BOMBE !!! "Le règlement européen 2020/1043 vient modifier la règlementation OGM en permettant à tout essai clinique de médicaments contenant des OGM, ou consistant en de tels organismes et destinés à traiter ou à prévenir la Covid-19, d’échapper aux évaluations préalables sur la santé et l’environnement. Le Dr Vélot, généticien moléculaire à l’Université-Paris-Saclay et Président du Conseil scientifique du Criigen, a rédigé un rapport d’expertise grand public sur les risques sanitaires et environnementaux que peuvent présenter les candidats vaccins contre la Covid-19 actuellement en cours d’essais cliniques. Il montre ainsi en quoi ce règlement européen est dangereux. Nous tenons à préciser qu’il ne s’agit là d’aucune prise de position anti ou pro-vaccinale, mais simplement d’une analyse objective des risques en fonction des différents types de vaccins à l’étude. Au regard d’une future campagne de vaccination qui se veut massive et mondiale, une telle care