Union européenne: Les 27 soutiennent un nouveau report du Brexit
Publié

Union européenneLes 27 soutiennent un nouveau report du Brexit

Les dirigeants européens accepteraient de repousser une 3e fois la date de sortie du Royaume-Uni de l'EU, mais discutent encore de la durée du report.

1 / 150
La large victoire promise au Premier ministre conservateur britannique Boris Johnson aux législatives lui laisse les coudées franches pour définir quel type de Brexit il compte mettre en oeuvre, en restant plus ou moins proche de l'UE. (Vendredi 13 décembre 2019)

La large victoire promise au Premier ministre conservateur britannique Boris Johnson aux législatives lui laisse les coudées franches pour définir quel type de Brexit il compte mettre en oeuvre, en restant plus ou moins proche de l'UE. (Vendredi 13 décembre 2019)

AFP
Une diplomate britannique chargée du Brexit à l'ambassade de Washington a démissionné, fatiguée des «demi-vérités». (Vendredi 6 décembre 2019)

Une diplomate britannique chargée du Brexit à l'ambassade de Washington a démissionné, fatiguée des «demi-vérités». (Vendredi 6 décembre 2019)

AFP
Le débat télévisé de vendredi était le dernier avant les législatives anticipées de jeudi. En toile de fond, le Brexit était présent. (6 décembre 2019)

Le débat télévisé de vendredi était le dernier avant les législatives anticipées de jeudi. En toile de fond, le Brexit était présent. (6 décembre 2019)

AFP

Les 27 de l'Union européenne soutiennent le principe d'un report du Brexit au-delà du 31 octobre mais discutent toujours de sa durée, a indiqué mercredi une source européenne à l'issue d'une réunion des ambassadeurs à Bruxelles.

«Toujours en discussion»

«Tous sont tombés d'accord sur le besoin d'un report pour éviter un Brexit sans accord. La durée du report est toujours en discussion», a-t-il ajouté.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a poursuivi ses discussions mercredi avec les chefs d'Etat et de gouvernement mercredi, selon la même source.

Mardi, il a recommandé aux Etats membres de l'UE d'accepter un troisième report, cette fois jusqu'au 31 janvier, après un vote des députés britanniques qui ont accepté le principe de l'accord tout en rejetant le calendrier imposé par Boris Johnson pour l'adopter.

Au 31 janvier 2020?

«L'avis (des ambassadeurs) a été unanime pour estimer qu'une extension est nécessaire pour surmonter l'impasse avec Londres», selon l'un des participants qui a aussi estimé que les diplomates étaient plutôt favorables à «une extension plus longue», c'est à dire au 31 janvier 2020.

Aucune autre date n'a été évoquée, selon plusieurs sources européennes.

(AFP)

Votre opinion